Se ressourcer, au vert, dans le Tarn : Mazamet et le Sidobre (1/2)

Je reviens tout juste d’un très chouette blogtrip dans le Tarn, où j’ai pu découvrir des endroits étonnants et qui valent le détour. Tout d’abord, c’est quoi un blogtrip ? Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un voyage presse organisé par un organisme (agence, office de tourisme, région, ou même par des hébergements etc) pour des influenceurs, afin de leur faire découvrir des lieux ou activités. Le but ? Qu’ils en parlent ensuite pour les faire découvrir à leur communauté. Maintenant que vous savez tout, place aux choses sérieuses !

Au cœur de la Montagne Noire

Je suis arrivée dans l’après-midi à Toulouse, où j’ai rejoint les autres blogueuses également conviées au blogtrip. Nous faisons connaissance dans le bus qui nous emmène vers Mazamet. C’est pour moi une totale découverte, je ne connais pas du tout le Tarn ni aucun des endroits que nous allons visiter. Mais c’est une bonne nouvelle, j’ai hâte d’en savoir plus…

Objectif en vue !

Le soleil nous accompagne donc jusqu’à Mazamet où nous découvrons la Montagne « Noire ». Peuplée d’une épaisse forêt, son nom s’inspire des légendes que l’on racontait sur ses habitants il y a quelques siècles : brigands, voleurs… Peu fréquentables ! Rassurez-vous, c’est maintenant un lieu qu’on peut arpenter en famille et qui offre une vraie parenthèse nature. En 2018, la passerelle de Mazamet a été inaugurée et c’est pour cette dernière que nous venons.

Je suis à l’aise non ?

Avec notre super guide Vincent, de l’office du tourisme, nous commençons notre ascension vers la passerelle via le village de Hautpoul. À l’année, moins de 10 habitants y vivent ! Unique en Occitanie, la passerelle de Mazamet, est un chemin aérien de 140 mètres de long qui traverse les gorges de l’Arnette à 70 mètres de hauteur… Rien que ça.

De belles sensations !

Je n’ai pas le vertige et je suis une adepte des sensations « fortes » alors le passage de la passerelle est pour moi un réel plaisir ! La passerelle n’est pas payante, elle est accessible toute l’année et à toute heure. Rassurez-vous, c’est une activité familiale. Mais pour moi, il y a quand même de belles sensations. Ceux qui ont le vertige n’apprécieront pas…

La passerelle, vue d’en bas !

Si vous souhaitez une balade plus calme et moins escarpée, j’ai aussi ce qu’il vous faut ! J’ai découvert lors de ce voyage la petite région du Sidobre, et je n’avais jamais rien vu de pareil. Le Sidobre est la première réserve granitique d’Europe. Tout le paysage est peuplée de rochers en granit, du plus petit gravillon à des tailles exceptionnelles. Nous retrouvons notre guide à la Maison du Sidobre et elle nous emmène sur le sentier des Merveilles à la découverte des rochers les plus emblématiques.

Démonstration de force…

Sur le chemin, nous découvrons la Peyro Clabado qui ne pèse pas moins de 800 tonnes et qui tient de façon très mystérieuse sur un roc bien plus petit qu’elle… Surprenant. Notre guide nous conte merveilleusement les histoires légendaires de chaque rocher croisé durant la balade : l’oie, le billard, le siège du diable… Nous marchons sur les pas des géants qui peuplaient autrefois ce pays (un peu d’imagination voyons !). Moi, je suis transportée. Petite, j’aurais été encore plus fan de ce circuit c’est certain.

Une oie !

Voici donc les deux premières balades nature découvertes durant ce voyage dans le Tarn. Je dois vous parler encore d’autres belles choses, mais je préfère faire deux articles ! Cela sera plus agréable à consulter pour vous.

On s’amuse bien sur ce chemin…

Alors le Tarn, ça vous dit ?

http://www.tarn-tourisme.com/

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Se ressourcer, au vert, dans le Tarn : Arifat et le château de Tauziès (2/2)

On se retrouve pour le deuxième article sur mon blogtrip dans le Tarn ! Vous trouverez ici le lien du premier article qui parle de Mazamet et du Sidobre. Aujourd’hui, nous partons à la découverte des jolies cascades d’Arifat et d’un superbe domaine viticole où vous pouvez passer un séjour…

Forêt enchantée !

Nous sommes arrivés à Arifat pour l’heure du déjeuner, que nous avons pris dans le petit restaurant qui se trouve juste avant le chemin menant aux cascades. Le restaurant s’appelle « Ô sources d’Arifat » et je vous le conseille à 100%. Nous avons été chaleureusement accueilli et nous avons très bien mangé. Mention spéciale pour les cocktails… Restez le soir également pour boire un verre !

Les desserts sont généreux… et artisanaux !

Nous avons retrouvé Serge, notre guide pour l’après-midi, qui fut instituteur mais qui a eu de nombreuses autres vies ! Il connaît par coeur la région, ainsi que l’histoire du site qu’il nous raconte. Nous avons le plaisir de déjeuner avec lui, il nous emmène ensuite à la découverte des cascades… La colonie de vacances se mets en marche !

L’aventure !

Le chemin est un peu escarpé et la descente forte, prévoyez de bonnes chaussures. Sur le chemin, nous découvrons de beaux sentiers et même une petite passerelle à la Indiana Jones qui nous fait passer au-dessus de l’eau. Dépaysement garanti. Les cascades se découvrent au milieu du parcours : nous avons un très beau point de vue, juste en face.

Enfin arrivés !

À la fin de la balade, nous saluons et remercions Serge puis reprenons le bus jusqu’à Gaillac. Nous allons passer la nuit au château de Tauziès. À notre arrivée, le thème du séjour s’annonce tout de suite : les vignes !

Une dégustation s’impose…

En effet, le château est également un domaine viticole. Nathalie nous accueille dans ce lieu qu’elle a rendu intimiste et qu’elle a superbement décoré. Nous découvrons nos chambres, spacieuses et dotées de petites kitchenettes. Très pratique pour un séjour, ainsi le restaurant n’est pas impératif tous les soirs.

Le temps est gris mais chaud, il est donc temps de profiter de la piscine ! Elle offre une superbe vue sur le château et à 360 degrés sur les vignes et la campagne. Je vous conseille vraiment ce lieu, la qualité de la prestation est irréprochable et on peut même réserver des massages à l’ombre des arbres…

Ma chambre !

Le soir, avant le dîner, nous dégustons les vins du domaine près de la piscine. Je découvre quelques cépages que je ne connaissais pas : le Mauzac (qui donne de très bonnes bulles !), Loin de l’oeil, le Fer, Duras, Prunelart… De belles découvertes. Merci à Nathalie et Aurélie pour toutes les explications.

Pensez-y aussi pour vos événements !

Sans surprise, la nuit est confortable et paisible ! Le matin, on vous livre le petit-déjeuner dans des petites caisses à vin et vous pouvez choisir de le déguster tranquillement dans votre chambre. L’équipe est aux petits soins, n’hésitez pas à leur dire vos préférences pendant votre séjour.

Le petit-déjeuner est servi…

Le séjour dans le Tarn s’achève donc sur une excellente note au château de Tauziès ! J’ai déjà envie de revenir… Si vous avez envie de nature, de sorties en couple ou en famille, le Tarn vous plaira à coup sûr. Nous sommes passés seulement pour la nuit à Castres alors je ne pourrais pas vous parler longuement de cette ville mais déjà, les maisons donnant sur l’Argout (la rivière), valent une petite visite. Si vous connaissez déjà la région, je suis preneuse de vos bons plans pour mon prochain passage !

Le Tarn ça donne le sourire !

Alors, vous êtes convaincus par le Tarn ?

http://www.tarn-tourisme.com/

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

À la découverte des domaines viticoles de l’AOC Bourgueil

Voilà un thème qui change un peu par ici mais que je suis ravie de partager avec vous ! Parlons un peu de vin, de gastronomie et d’oenotourisme. J’ai été invitée à découvrir les vins de Bourgueil et la journée fut riche…

Un rosé pétillant naturel !

Bourgueil se situe entre Saumur et Tours et l’AOC Bourgueil, au coeur du Val de Loire, voit le jour en 1937. Le cépage sur ce territoire est le Cabernet-Franc. C’est un cépage que je connais peu, j’étais donc ravie de pouvoir le découvrir avec ceux qui le font vivre.

Nous avons commencé la journée par un pique-nique au milieu des vignes, accompagnés des vignerons qui ont accepté de passer la journée en notre compagnie. Nous avons goûté en premier des rosés de Bourgueil, rares, qui représentent seulement 4% de la production. Un Chenin du Domaine des Ouches a également été dégusté et je l’ai beaucoup apprécié !

Les produits de la région à l’honneur !

L’appellation est composée de plus de 120 domaines. Nous avions avec nous Christophe Deschamps du domaine de Chêne Arrault (qui nous a offert un tour dans une Jeep de 1948 !), Denis Gambier du domaine des Ouches, Jean-Luc Duveau du domaine du Rochouard, et Philippine Delachaux du domaine des Raguenières. Merci également à Sandrine, Laura et Marie !

Rencontre avec Marie, également créatrice de contenu sur Instagram !

Après le pique-nique, nous avons visité les caves de Grand Mont, un impressionnant réseau de plusieurs kilomètres de long. Ces galeries se trouvent sous les vignes et appartiennent à plusieurs propriétaires. Des dégustations peuvent y avoir lieu.

Au cœur de la cave

La visite s’est poursuivie jusqu’à la maison des Vins de Bourgueil où vous pourrez trouver plus de 180 références ! Si avec cela vous n’arrivez pas à faire votre choix… En temps normal, des dégustations peuvent aussi y être organisé. Pour l’anecdote : le bâtiment dans lequel se trouve la maison des Vins de Bourgueil est la maison familiale de Jean Carmet. Vous y trouverez aussi toute sorte de produits régionaux.

La maison des vins de Bourgueil

Enfin, la journée s’est terminée au domaine des Ouches. J’ai découvert l’élevage dit en amphore, dans des récipients en terre cuite. J’ai également pu goûter des vins millésimés 1989 et 2009, une première pour moi !

N’oublions pas le dessert !

La visite de ces domaines et la découverte de l’appellation Bourgueil peut vous offrir une parenthèse originale durant votre séjour dans le Val de Loire. Pensez-y ! Vous pourrez rencontrer des passionnés et apprendre beaucoup de choses…

Vous visitez parfois des domaines viticoles ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Merci Christophe pour le tour en jeep 1948 !

Le Domaine de Poulaines, de fabuleux jardins en Berry

Dans l’Indre-et-Loire (36), près de Valencay, se trouve un superbe domaine classé Jardin Remarquable. J’ai eu l’occasion de le découvrir et il faut absolument que je vous en parle ! C’est un lieu qui mérite d’être encore plus connu, pour tout ce qu’il a à offrir

Nous sommes arrivés en fin de soirée au Domaine de Poulaines, car non seulement vous pouvez visiter ses extérieurs, mais il est également possible d’y dormir ! Nous avions pour une nuit le gîte Nishiki. Valérie, la propriétaire, nous a chaleureusement accueilli. Nous avions réservé également un dîner avec des produits locaux (option végétarienne possible, ce dont nous avons profité !).

Inspiration japonaise…

En attendant, Valérie nous a proposé de commencer à découvrir le Domaine. En effet, la lumière du soir est superbe et nous sommes donc privilégiés de pouvoir en profiter ! Nous n’allions pas rater cette occasion.

L’arboretum

Et en effet, quelle lumière ! Nous commençons le parcours en découvrant l’adorable cheval, qui vient nous saluer, et les moutons qui l’accompagnent. Nous avançons ensuite vers le Manoir renaissance, il est dans un état de conservation impressionnant. Nous passons les jardins à thème et découvrons l’arboretum. Une petite rivière passe en contrebas du domaine, qui donne au lieu un air très bucolique !

Lumière du soir

Après cette promenade, nous regagnons notre gîte et profitons du dîner. Nous mangeons une galette de pommes de terre (spécialité du Berry !), accompagnée d’une bonne salade, de fromages locaux et d’un vin blanc d’un domaine voisin (délicieux !). La nuit tombe et nous attendons donc le lendemain pour poursuivre notre découverte.

Le salon du gîte Nishiki

Le lendemain, nous profitons d’un petit-déjeuner au soleil : quel plaisir ! Le Domaine de Poulaines est bien évidement un lieu très calme où vous pourrez vous ressourcer. Aux beaux jours, vous pourrez profiter de la piscine et du terrain de tennis.

Ma partie préférée !

J’étais conviée à un « instameet » où plusieurs blogueurs étaient réunis pour parler de l’endroit sur les réseaux sociaux. Ça été l’occasion d’avoir une visite guidée par Valérie ainsi qu’un bon déjeuner à nouveau accompagné de produits locaux. Après avoir exploré tous les recoins du domaine, il était temps de passer à la visite suivante !

Que de bonnes choses !

Le château de Valençay se trouve à une quinzaine de minutes du Domaine de Poulaines et la visite s’impose. Nous le découvrons en compagnie de sa directrice, qui nous a aimablement accompagné tout au long de la (très intéressante) visite.

Le château de Valençay

Le confinement était encore d’actualité et nous avions découvert en avant première l’exposition temporaire. Nous y avons appris que pendant la seconde guerre mondiale, Valençay avait accueilli de grands chef-d’oeuvres du musée du Louvre pour les protéger des destructions des conflits armés et des pillages. À présent que le château est à nouveau ouvert, ne manquez pas d’aller le découvrir !

Une superbe collection de mobilier Empire

Cette parenthèse dans le Berry s’est terminée sous le soleil dans les jardins du château de Valençay. Je suis originaire de Bourges, ça n’est pas si loin, mais je ne connaissais pas bien ce coin du Berry. Cela prouve ce que je vous dis souvent : on a beaucoup à apprendre de nos régions !

Vous êtes déjà venus dans le Berry ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Dormir dans un manoir du XVIIIème siècle…

En rentrant de Bretagne, nous nous sommes arrêtés dans les Pays-de-la-Loire et plus précisément à Crossac. Dans ce village, nous découvrons le magnifique Manoir de Bel Ébat où nous avons prévu de passer la nuit. J’aime beaucoup dormir dans des hébergements historiques, c’est une ambiance unique !

Le Parc Régional de Brière dans les Pays-de-la-Loire

Nous sommes arrivés au Manoir en fin d’après-midi. Sur le trajet, nous avons aperçu de grands étangs (enfin, c’est ce que l’on croyait !) de part et d’autre de la route. Le Manoir se trouve au coeur du Parc Régional de Brière. Ce que nous avions vu à notre arrivée, c’était en fait des marais ! Cela me rappelle ma ville d’origine : Bourges, qui en possèdent également. La balade du lendemain était donc déjà toute trouvée…

Les portes de la cour s’ouvrent et nous découvrons la superbe façade du Manoir. Cécile, la propriétaire, nous accueille chaleureusement. J’ai la chance de pouvoir choisir ma chambre ! Nous montons donc à l’étage et Cécile nous ouvre plusieurs portes, découvrant de belles pièces hautes de plafond et baignées de lumière.

Le Manoir date de 1735

J’ai un coup de coeur pour la chambre Magnolia ! Je craque tout d’abord pour son joli lit à baldaquin ainsi que la lumière exceptionnelle qui y règne. À présent que la chambre est choisie, nous nous installons.

Fan de ce lit !

Au Manoir de Bel Ébat, il est possible de profiter de la table d’hôtes. J’adore quand les établissements le propose ! C’est l’occasion de discuter avec les propriétaires de leurs projets, d’échanger sur ce qu’il y a à faire dans la région… Et bien sûr, on se régale ! J’ai donc à ce moment-là déjà hâte au soir…

Il est à présent l’heure de descendre et à l’occasion d’un apéritif, nous rencontrons également Éric, le mari de Cécile et également propriétaire du Manoir. Ils nous expliquent ce que nous allons manger ce soir et cela fait très envie ! Voici le menu :

Nous nous sommes vraiment régalés, tout était délicieux ! Je suis végétarienne et Cécile avait très gentiment adapté le menu pour moi. N’hésitez pas à prévenir en amont si vous suivez un régime alimentaire particulier, cela est ainsi plus facile pour les hôtes de s’organiser !

Après une nuit calme, je décide d’aller faire un tour dans le beau parc du Manoir. Le jardin est fleuri et peuplé de statues. Dès que l’on quitte l’enceinte du Manoir il est possible de rejoindre facilement les marais du Parc Régional de Brière.

Ambiance onirique

Nous profitons ensuite d’un bon petit-déjeuner servi sur une belle nappe et dans une belle vaisselle… Le charme des hébergements historiques, comme je vous le disais en début d’article ! Je suis vraiment fan. À nouveau, tout est délicieux et mention particulière pour la confiture de coing et vanille… Un régal !

Très instagramable !

Il est à présent temps de dire au revoir à Cécile et à sa famille. Je vous conseille de passer une nuit (ou plus !) dans ce beau manoir où vous serez superbement reçu. La table d’hôtes ne doit pas être manquée et les balades aux alentours vous offrent de quoi passer un très beau séjour. Il est même possible de faire des tours de barques dans les marais avec un connaisseur des lieux ! Le programme idéal pour un weekend reposant et riche en découvertes.

Vous logez parfois dans des hébergements historiques ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

« La Maison de la Plage », déconnexion face à l’océan dans le Finistère

Mes deux derniers articles sur la Bretagne évoquait le Morbihan, il est maintenant temps d’aller explorer le Finistère ! Pour ce séjour, nous avons pu profiter d’une location idéalement placée. « La Maison de la Plage » porte bien son nom, comme vous allez le voir…

La chasse aux coquillages

En quittant Guidel-Plages, nous avons décidé de visiter Concarneau. Vous aviez été nombreux à me conseiller la ville close. Malgré les restrictions sanitaires, il y avait du monde et de nombreuses boutiques étaient ouvertes. Le beau temps nous a permis de faire la balade sur le rempart. La vue sur le port est magnifique !

Découverte de Concarneau et sa ville close

La visite de Pont-Aven s’est aussi imposée. J’ai fait des études d’histoire de l’art et j’ai entendu parler de ce beau village ayant abrité de célèbres peintres de nombreuses fois. Nous n’avons pas pu y rester très longtemps, juste le temps de longer la rue du Port et suivre le circuit menant au Bois d’amour. Passez à l’office du tourisme, ils vous proposeront trois itinéraires de balades différents ! La promenade Xavier Grall et les lavoirs sont également superbes.

Les belles maisons de Pont-Aven

Après quelques jours en famille, il était temps de rejoindre notre fameuse Maison de la Plage. Cette dernière se trouve à une vingtaine de minute de Quimper, que nous avons donc visité dans la matinée. Je n’ai pas pu rentrer dans l’imposante cathédrale qui était hélas fermée… Nous avons toutefois déjeuné aux Halles, dans une excellente crêperie qui fait à emporter : « la crêperie des Halles » !

Les petites rues de Quimper sont agréables et on y trouve de belles boutiques, concept-stores, etc. Je me suis bien sûr arrêtée déguster les macarons de Philomène, un classique ! Ils méritent amplement leur réputation.

Gourmandise à Quimper

Après cette balade, nous nous dirigeons vers la côte et plus précisément vers Combrit. La Maison de la Plage se trouve dans un joli quartier résidentiel. Face au portail, à notre arrivée, nous devinons une maison aux beaux volumes… Nous sommes chaleureusement accueillis par Anne, que je rencontre grâce à Stéphanie de Rives de rêves. Stéphanie répertorie sur son site des adresses pépites ayant pour thème l’eau : la mer, les rivières, les lacs, les étangs… Nous avons travaillé toutes les deux à l’organisation de cette semaine pour que je puisse mettre en avant des lieux présents sur Rives de rêve sur mon compte instagram et mon blog !

Un temps incroyable pour ce début de mois de mars 2021 !

Anne nous fait visiter la maison avec le sourire et en passant la porte d’entrée, nous sommes sans voix ! La vue sur la mer est imprenable. Le soleil est haut dans le ciel et se reflète sur les vagues. Nous sommes au pied de la plage Sainte-Marine. La maison est décorée avec un mobilier moderne, de couleur clair et qui permet d’apprécier les couleurs de l’extérieur. De beaux pins trônent dans les jardins aux alentours et l’herbe est bien verte. Des sièges blancs ressemblant à des nuages sont situés face à la mer et donnent envie d’immédiatement s’y installer avec un livre…

L’intérieur de notre fabuleuse maison

La Maison de la Plage est faite pour accueillir de grandes familles, des groupes d’amis. Elle possède 3 chambres, 3 salles de bain, un salon et une cuisine. Au total, 8 personnes peuvent y séjourner ! Nous choisissons la chambre parental au rez-de-chaussée, qui offre une vue large sur la mer. Nous avons déjà hâte de nous y réveiller !

La vue de notre chambre, au rez-de-chaussée

Nous y passons 2 nuits. Au fond du jardin, une petite porte mène directement à la plage. La maison est donc le lieu idéal pour se ressourcer dans un cadre idyllique, en profitant du jardin, d’un apéritif au coucher du soleil, d’un footing de bon matin…

Juste à côté, se trouve la jolie ville portuaire de Bénodet. Nous y passons une matinée, à longer la mer, passer près du port et admirer son joli phare. Nous allons également admirer les vagues à la Pointe de la Torche, que vous avez été nombreux à me recommander. Je dois vous avouer une chose : pendant tout le séjour, nous n’avons eu en tête que de passer du temps dans cette maison exceptionnelle ! Nous rêvons d’y revenir prochainement en vacances, avec des amis cette fois-ci pour exploiter son potentiel.

Le portail au fond du jardin menant directement à la plage

Tout est calme dans les environs de la Maison de la Plage, les nuits sont paisibles et reposantes. Le matin, j’ai pris mon thé les pieds dans le sable en regardant la mer. Quel luxe ! Hélas, le temps de partir est arrivé. Nous disons « à bientôt » à Anne et la remercions pour son bel accueil. Pour nous, les vacances sont bientôt terminées. Nous visitions avant de quitter le Finistère la jolie ville de Vannes. Charlotte, une amie rencontrée lors d’un instameet en Touraine, nous fait la visite guidée. Je trouve beaucoup de similitudes entre Vannes et Bourges, ma ville d’origine. Je ne peux donc qu’aimer !

Jolie Vannes

Le récit des vacances n’est pas tout à fait fini et j’ai encore un article à vous proposer ! Sur le chemin du retour, en direction de Tours, nous nous sommes en effet arrêtés une nuit dans le Pays de la Loire… Je vous en parle très vite.

Si vous cherchiez un endroit pour profiter de vacances apaisantes tout en ayant de nombreuses options de balades et visites, vous avez trouvé ce qu’il vous faut ! La Maison de la Plage saura vous conquérir…

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Une nuit dans un house boat à Guidel-Plages

Vous avez peut-être précédemment lu mon article sur Larmor-Plage, le séjour continue à présent à Guidel-Plages ! La route de Larmor à Guidel s’est faite sous le soleil et le long de la mer, de quoi apprécier le trajet…

À Guidel, nous avions rendez-vous sur le port pour découvrir notre logement insolite pour la nuit. Vous connaissez ma passion pour ce type de logements : cabane dans les arbres, chambre troglodyte… J’allais donc en découvrir un nouveau à Guidel. Sur un port, vous avez peut être déjà une idée !

Le port de Guidel

J’ai donc retrouvé Flavie de l’agence Live avec qui j’ai travaillé en collaboration avec Stéphanie de Rives de rêves pour l’organisation de ce séjour. Stéphanie répertorie sur son site des adresses pépites ayant pour thème l’eau : la mer, les rivières, les lacs, les étangs… Nous avons travaillé toutes les deux à l’organisation de cette semaine pour que je puisse mettre en avant des lieux présents sur son site sur mon compte instagram et mon blog !

Ainsi, j’allais passer ma première nuit sur un bateau ! Un appartement sur l’eau même, car le bateau n’a pas de moteur et ne peut pas voguer, il reste à quai. D’où le « house boat » que vous avez lu dans le titre. Le port de Guidel offre une ambiance calme et apaisante, il n’y a pas beaucoup de passage. Nous avons simplement vu les propriétaires des bateaux autour de nous venus bricoler ou partir en mer.

Voici « Fleur d’Ò » !

La visite du bateau Fleur d’Ò vous a beaucoup plu sur Instagram, il faut dire que l’extérieur comme l’intérieur est superbe ! Tout est parfaitement aménagé, il y a même un étage où se trouve la chambre principale. Salle de bain, toilettes, cuisine aménagée et même petite terrasse… tout y est ! La chambre offre une vue à 360° sur le port. On y aperçoit même la petite plage qui se trouve juste derrière et où balades et baignades peuvent se faire facilement.

La plage se trouve à quelques mètres du bateau

Nous avons donc profité d’une soirée ensoleillée sur le bateau Fleur d’Ò, avec un apéritif sur la terrasse et une balade sur la plage juste avant le couvre-feu. Un restaurant à proximité proposait de la livraison à emporter nous nous sommes donc fait livrer le dîner. La nuit a été très calme et reposante. La literie est d’un confort absolu et vous ne serez pas dérangés par les voisins ! Nous étions tout seuls sur le port jusqu’au matin.

Le salon et la cuisine au « rez-de-ponton » !

Au réveil, nous profitons de la vue à 360° sur le port et apprécions le retour de la vie dans le port : pêcheurs, famille passant un moment sur la plage… Nous prenons le petit-déjeuner sur la terrasse également. Une parenthèse de bonheur !

C’était notre dernière nuit dans le Morbihan. L’étape suivante : le Finistère ! Vous suivrez bien sûr le reste de l’aventure dans un prochain article…

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Informations pratiques

  • Tarif : 170€ la nuit
  • Adresse : Port de plaisance de Guidel (56520)
  • Capacités d’accueil : 5 personnes
  • Pour réserver : ici

Vue sur mer et appartement cosy à Larmor-Plage

La semaine dernière, je suis partie une semaine en Bretagne et c’est la première fois que je découvrais cette région ! J’ai partagé tout mon périple en story et en photos sur Instagram, quasiment en instantané comme j’aime le faire. Je sais que c’est un format qui vous plaît beaucoup ! À présent, il est temps de rédiger des articles pour vous proposer tous mes bons plans hébergements, visites et découvertes, afin de vous donner des idées pour vos prochains périples.

Nous avons commencé ce voyage par quelques jours à Larmor-Plage. De Tours, ça n’est pas si loin et nous sommes arrivés en début d’après-midi sous le soleil. En parlant de soleil, ce dernier ne nous a pas quitté de toute la semaine. Pour une première fois en Bretagne on peut dire que j’ai été bien accueillie ! À Larmor-Plage, nous logions dans un petit mais sublime appartement avec vue sur mer. Une petite visite, ça vous dit ?

Aussitôt arrivée, aussitôt installée !

Avant cela, sachez que toutes les adresses dont je vous parlerai pour ce séjour breton sont sur le site Rives de rêves. C’est par là qu’il faudra passer pour réserver ! Stéphanie, la créatrice de Rives de rêves, répertorie sur son site des adresses pépites ayant pour thème l’eau : la mer, les rivières, les lacs, les étangs… Nous avons travaillé toutes les deux à l’organisation de cette semaine pour que je puisse mettre en avant des lieux présents sur son site sur mon compte instagram et mon blog !

C’est donc grâce à Stéphanie que j’ai rencontré Flavie, la propriétaire de ce joli appartement à Larmor-Plage. Flavie gère une agence, l’agence Live, qui regroupe plusieurs logements qu’elle propose à la location. Nous y reviendrons d’ailleurs ensuite car j’en ai testé plusieurs ! Flavie est décoratrice d’intérieur et on le comprend immédiatement lorsque l’on rentre dans l’appartement…

Une vue à couper le souffle !

Tout est décoré avec simplicité mais beaucoup de goût et l’appartement est parfaitement aménagé et agencé. Nous sommes venus en couple et il était juste parfait ! Ce qui frappe bien entendu immédiatement lorsque l’on arrive au bout du couloir d’entrée c’est cette vue imprenable sur la mer ! C’est absolument exceptionnel. La chambre vitrée permet de profiter de cette vue directement au réveil.

La chambre

Finalement, le couvre-feu à 18H nous a un peu arrangé car nous avons pu vraiment profiter de l’appartement. La literie est très confortable, la douche spacieuse et il y a beaucoup de rangements. Même pour quelques nuits, je prends toujours le temps de m’installer, ranger mes affaires dans les placards et cacher les valises. Cela me donne vraiment l’impression de profiter à fond du lieu.

Le premier jour, nous avons décidé de découvrir la jolie ville qu’est Larmor-Plage. Nous avons trouvé pour un déjeuner tardif une crêperie faisant à emporter : Galet&co. En arrivant, deux jeunes hommes souriants, Antoine et Clément, nous accueillent et nous apprennent qu’ils ont ouvert il y a seulement trois semaines. Les galettes sont à composer et se dégustent en cornet : pratique et original ! J’apprécie aussi le fait qu’ils proposent du fait-maison, des ingrédients locaux et de qualité. Nous prenons donc notre commande à emporter et partons la déguster sur la plage. Un vrai régal ! C’est validé et nous savons déjà que nous reviendrons avant notre départ de Larmor-Plage.

Leurs milkshakes sont une réussite aussi !

Le lendemain, suite à vos nombreuses recommandations, nous prenons la voiture vers la presqu’île de Quiberon ! Je fais un petit passage à l’Office du Tourisme pour obtenir une petite carte avec les endroits à voir. Nous choisissons suite à cela de nous diriger vers la pointe du Percho et l’arche de Port-Blanc. Je l’avais déjà vu sur de nombreuses photos Instagram mais en vrai c’est également très impressionnant ! Au loin, des surfeurs aguerris tentaient de prendre les vagues et le soleil nous a encouragé à mettre les pieds dans l’eau. Début mars, elle était évidement gelée mais c’était un bon moment de détente et de rire.

L’arche de Port-blanc

Pour cette dernière nuit à Larmor, nous avons bien profité de ce cher appartement numéro 9, d’une bonne crêpe chez Galet&co et du reflet du soleil sur la mer. Dans le prochain article, on reste dans le Morbihan Sud mais nous changeons de destination…

Vous connaissez cette région ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Informations pratiques

  • Prix : pour l’ appartement numéro 9 en basse saison 700€, moyenne saison 800€, haute saison 1000€ / semaine
  • Adresse : 9 Promenade de Port Maria, 56260 Larmor-Plage

Le Clos Ceres, une maison d’hôtes au coeur des vignes bourguignonnes

Je reviens tout juste d’un super séjour en Bourgogne que vous avez pu suivre quasiment en direct dans mes stories Instagram ! Je suis partie avec une amie, Raphaëlle, pour 2 nuits en chambre d’hôtes à Viré, près de Tournus et Cluny. Beaucoup d’entre vous m’ont écrit pour me demander comment nous nous étions organisées avec ces histoires de couvre-feu, de restaurants fermés… Avec cet article je vais vous expliquer que malgré ces contraintes il est tout à fait possible de s’aérer dans nos jolies régions en ce moment !

Les perces neiges tapissent l’entrée du domaine

Nous sommes arrivées en début d’après-midi lundi, sous quelques gouttes de pluie. Nous avions surveillé avec attention la météo et nous savions que les jours suivants, nous allions avoir un vrai temps de printemps… et du soleil ! En attendant ce dernier, nous avons pris nos marques au Clos Ceres et découvert les lieux et notre chambre.

La bâtisse date de 1820 et j’ai immédiatement un coup de coeur pour ses beaux volets bleus, son balcon en fer forgé blanc et sa véranda. Le parc est grand, boisé, et fleuri aux beaux jours ! Les propriétaires, Éric et Catherine, y font chambre d’hôtes depuis quelques mois. La particularité du Clos Ceres est qu’il est entouré de vignes. J’y reviendrai plus en détails ensuite…

Nous découvrons la chambre « Chapitre » où nous passerons les deux prochaines nuits. Elle est spacieuse, lumineuse et offre une superbe vue sur le parc. Dans la salle de bain nous trouvons une grande baignoire et une douche large. Très confortable ! Le soir, nous prenons un apéritif avec les propriétaires et prenons beaucoup de plaisir à découvrir leur riche parcours, leurs envies concernant leur maison d’hôtes, les projets en cours ou à venir… Nous avons même pu faire une partie de billard !

On se sent bien au Clos Ceres !

Le lendemain matin, le soleil est enfin là et nous ouvrons grand les fenêtres de la chambre pour en profiter. Nous descendons prendre notre petit-déjeuner, et vous savez que ce sont mes moments préférés ! Au Clos Ceres, vous profiterez d’un petit-déjeuner copieux mêlant le sucré (viennoiseries, confitures, pain et autres surprises) et le salé (fromage, oeufs…) . Les oeufs brouillés sont un vrai délice, j’aimerais savoir en faire des similaires… Avec Raphaëlle, nous décidons de prévoir le petit-déjeuner autour de 10H afin de le prendre à la manière d’un brunch. Nous sautons ainsi le déjeuner ce qui nous permet de nous balader en continu jusqu’au couvre-feu : très pratique.

Un petit-déjeuner copieux et délicieux

La question qui est beaucoup revenue au cours de ce séjour que je vous ai partagé est la suivante : comment s’organiser pour les repas alors que le couvre-feu est à 18H et que les restaurants sont fermés ? Vous avez la réponse pour le petit-déjeuner et le déjeuner. Alors pour le dîner ? Au Clos Ceres, dans la salle des petits-déjeuners et du côté de la maison dédiée aux chambres d’hôtes, il y a une cuisine. Éric et Catherine ont accepté que nous l’utilisions le soir, nous avons ainsi pu nous préparer des repas. Il y avait tout ce qu’il fallait. Alors pour les repas rassurez-vous, il y a des solutions !

L’autre question qui est beaucoup revenue : que visiter aux alentours malgré les mesures gouvernementales qui maintiennent fermés les lieux culturels ? Nous avons eu un programme très complet pendant ce séjour. Le voici en détail :

Le premier jour, nous avons commencé la journée par la visite de l’abbaye Saint-Philibert-de-Tournus. L’abbaye, considérée comme une église et non un monument, est ouverte. Vous pouvez y visiter l’intérieur dont la crypte, une chapelle au premier étage mais également le cloître ! La ville de Tournus est très jolie également, longez les quais le long de la Saône et explorer les petites rues.

Une très belle abbaye que j’ai étudié pendant mes études d’histoire de l’art ! Heureuse de la découvrir en vrai

Nous savions grâce à Éric et Catherine que la région est connue pour ses nombreuses églises romanes et qu’il existe des parcours pour les visiter. En partant de Tournus vers Cluny, nous avons donc décidé de nous arrêter dès lors que nous apercevions un panneau indiquant une église romane ! Cela nous a mené vers de beaux villages où nous avons également découvert un joli lavoir. Ces derniers sont aussi nombreux dans ce coin.

La lumière était superbe

Nous avons fini cette première journée en découvrant Cluny. L’abbaye, gérée par le Centre des Monuments Nationaux, est fermée au public jusqu’à nouvel ordre. Nous avons toutefois aperçu directement dans la ville les vestiges de ce mythique monument. Nous reviendrons ! Le centre de Cluny reste très agréable pour une balade et les haras nationaux en plein air offrent un beau spectacle.

Le deuxième jour, nous sommes restées aux alentours de la chambre d’hôtes et nous avons marché dans les vignes. La balade est très agréable ! Comme les vignes sont toutes proches, vous pouvez comptez sur Éric et Catherine pour vous organiser des dégustations de vins. Nous avons ainsi découvert le domaine Gondard-Perrin et sommes reparties avec d’excellentes cuvées.

Merci à Franz-Ludwig du Domaine Gondard-Perrin pour la visite et les explications !

Si vous doutiez du fait qu’il n’est pas possible de s’organiser de chouettes weekend en ce moment j’espère que cet article vous aura fait changer d’avis. Et s’il faut un dernier argument :

En venant de ma part au Clos Ceres, une bouteille de vin d’un domaine de la région vous sera offerte à votre arrivée !

Royal, non ?

Merci à Chloé, Catherine et Éric pour cette belle invitation !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Lecerf Joaillier, une bijouterie tourangelle au pied de la Tour de l’Horloge

Il y a quelques temps j’ai pu vous faire découvrir sur Instagram une très belle bijouterie à l’emplacement étonnant, précisément au 84 rue des Halles à Tours. Ceux qui connaissent bien la ville sont déjà passés devant l’imposante Tour de l’Horloge, vestige du XIIème siècle de l’ancienne basilique dédiée à saint Martin de Tours. Au pied de celle-ci, une belle vitrine attire l’oeil…

Une situation unique

Lorsque l’on passe le pas de la porte de la bijouterie Lecerf, on sent le poids des siècles au-dessus de nos têtes ! Les murs nous le rappellent immédiatement. J’ai tout de suite pensé que la tour devient ici une sorte d’écrin, qui abrite un véritable savoir-faire depuis 35 ans. Ce savoir-faire se transmet de père en fils.

J’ai eu la chance de pouvoir découvrir le premier étage de la Tour de l’Horloge où Emmanuel et Jean-Baptiste Lecerf donnent vie à la médaille de Saint Martin. Peut être que des tourangeaux parmi vous la connaisse déjà ? Cette médaille a été créée à partir d’un sceau ancien du XIVème siècle, provenant du prieuré de Cunlhat, dans le Puy de Dôme. Rappelez-vous : Saint Martin est le saint qui a découpé son manteau pour le partager avec un nécessiteux. Un ancien prix de Rome, Jacques Devigne (médailleur et graveur) a également participé à la réalisation de cette médaille.

Les médailles sont frappées sur la presse à balancier datant du XVIIIème siècle

Outre la médaille de Saint-Martin, Emmanuel et Jean-Baptiste Lecerf travaillent les diamants, rubis, saphirs, émeraudes et pierres précieuses. Ils peuvent également réaliser des créations sur-mesure et ont a coeur d’être à l’écoute des besoins de leurs clients.

Lors de ma venue, j’ai découvert un bijou en particulier : une bague en argent massif ornée d’une pierre de Tahiti naturelle. Superbe bijou ! Une fois portée, elle est très élégante et affine la main.

©Lecerf Joaillier

La bonne nouvelle ? Nous organisons actuellement un concours sur mon compte Instagram pour vous faire gagner cette magnifique vague ! Rendez-vous par ici.

Une bague élégante et raffinée

Je suis très heureuse de pouvoir vous montrer le travail d’artistes joailliers passionnés ! Si vous ne les connaissiez pas encore, j’espère que leur de votre prochain passage près de la Tour de l’Horloge vous vous arrêterez admirer la vitrine…

Merci à Emmanuel, Jean-Baptiste et Hermine pour leur confiance et de m’avoir donné la chance de découvrir leur travail !

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca