The People Hostel x Étape 84 à Tours, entre vélos et châteaux

Parmi les petites pépites que je découvre à Tours depuis mon emménagement, il y a The People Hostel ! Dans le centre de Tours, cette auberge de jeunesse a ouvert il y a seulement quatre mois et est déjà un lieu très vivant.

Le rez-de-chaussée et le bar ouvert toute la journée

J’ai pu tout d’abord tester leur restaurant, et en particulier le brunch du dimanche. Le restaurant s’appelle Étape 84, ce qui fait penser au cyclisme ! Et c’est voulu… Vous connaissez La Loire à Vélo ? C’est une route touristique cyclable de 800km qui passe à Tours et dans la région des châteaux de la Loire (je vous ferai un article plus complet cet été !). C’est vraiment quelque chose que je veux faire un jour ! Si c’est dans votre programme, The People Hostel sera vraiment une étape parfaite et je vous explique pourquoi !

Les chambres privatives

« Hostel » indique donc que c’est une auberge de jeunesse, mais pas que ! Il y a différents types de chambres et vous pouvez tout à fait choisir des chambres privées. Il est possible de réserver : une chambre suite pour 6 personnes, des chambres privatives (lits superposés ou lits doubles), ou des chambres familiales avec un grand lit double et des lits superposés. Pour ceux qui préfèreraient l’expérience des dortoirs, ils possèdent quatre lits maximum et la salle de bain est à l’intérieur du dortoir. Il est aussi possible d’utiliser une cuisine mise à disposition. Les dortoirs sont à partir de 19€ et les chambres privatives à partir de 49€. Pour la qualité du lieu et tout ce qu’il offre, je trouve ça vraiment abordable.

Les lits superposés (il y a les mêmes dans les dortoirs !)

Le restaurant est ouvert midi et soir et le bar est ouvert toute la journée. J’aime beaucoup la décoration des espaces communs et l’éclairage ! Pour les espaces chambres, tout est très simple et propre, et la literie de qualité. Au rez-de-chaussée, à côté du bar, il y a une petite boutique qui mets en avant des produits et créateurs de la région. Des événements sont souvent organisés et… le dimanche c’est brunch !

Je suis fan !

Le brunch est un buffet, et il y a de quoi se régaler ! J’ai adoré les pancakes, les viennoiseries, les oeufs, les jus… Et la salle du restaurant est vraiment très belle, on s’y sent bien. La grande baie vitrée et la future terrasse offriront de beaux moments en été. Je reviendrai voir ! La formule brunch est à 22,50€.

Tout fait envie !

The People Hostel se trouve déjà à Paris, à Lille et bientôt à Marseille et Strasbourg ! J’ai trop envie de découvrir ces différents lieux qui ont chacun leur particularité…

Vous connaissiez The People Hostel ou c’est la première fois que vous en entendez parler ? Vous aimez ou avez déjà testé le concept des auberges de jeunesse ?

Vue plongeante du 6ème étage

Je vous dis à bientôt sur le blog ou sur instagram, ou nous sommes presque 11 000… Un grand merci !!

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

« Unisoap », lutter contre le gaspillage des savons à usage unique

Il y a quelques années, j’ai découvert l’association Unisoap qui récupère les savons à usage unique dans les hôtels à des fins humanitaires. J’avais pu les soutenir en leur donnant de la visibilité dans le cadre d’une collaboration, et aujourd’hui par cet article je voudrais mettre à nouveau en lumière ce qu’ils réalisent depuis plusieurs années ! Et c’est impressionnant…

Le mieux, c’est de vous donner quelques chiffres ! Le premier constat est celui-ci : 2,2 millions d’enfants par an meurent de maladies liées au manque d’hygiène. Pendant ce temps, 51 millions de savons sont jetés tous les ans par les hôtels en France. Étant donné se laver les mains peut réduire de 50% les maladies, l’accès à l’hygiène est au coeur des valeurs de UNISOAP.

Le côté écologique n’est pas à négliger : récupérer et recycler ces savons empêche un sacré gâchis. De plus, UNISOAP crée de l’emploi auprès de travailleurs handicapés pour le recyclage des savons.

Voici le processus en 4 étapes :

  1. Collecter les savons usagés jetés par les hôtels (en collaboration avec eux)
  2. Recycler les savons
  3. Distribuer les savons aux associations partenaires et ONG
  4. Sensibiliser les populations à l’hygiène
Le personnel des hôtels collecte les savons dans ces box !

Je trouve que cette association géniale car elle allie plusieurs aspects : l’écologie, l’humanitaire mais aussi le social. Ce sont pour moi des initiatives à encourager fortement !

J’espère que la découverte vous aura plu, on se retrouve vite sur Instagram et avec de nouveaux articles par ici.

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Si vous êtes un hôtel, n’hésitez pas à contacter Pauline GRUMEL à l’adresse pauline@unisoap.org pour plus d’informations !

Un weekend à Tours

Certains d’entre vous le savent, en début de mois je suis passée de parisienne à tourangelle ! J’ai trouvé un travail dans cette région et je suis partie de Paris malgré mon amour infini pour cette ville…

Cet article est le premier d’une série sur mes balades en Touraine ! Tours et sa région sont si riches que je vais avoir beaucoup de choses à vous dire. Et on commence avec mon premier weekend à Tours après des années. Car oui, je connaissais déjà Tours ! J’y ai étudié deux ans au tout début de mes études d’histoire de l’art. Je n’étais donc pas tout à fait dépaysée et tellement de nouvelles adresses ont ouvert que j’ai besoin du blog pour toutes vous les partager !

Ce premier article vous donnera donc des idées pour un weekend à Tours car une amie ne connaissant absolument pas la ville est venue me rendre visite. Je lui avait préparé un petit programme pour quelle la découvre au mieux et elle a adoré ! Je vous le partage donc par ici.

Gare et rue nationale

En sortant de la gare, nous nous sommes dirigées vers la place Jean Jaurès et son imposant Hôtel de ville par Victor Laloux, architecte du musée d’Orsay à Paris ! En longeant la grande rue Nationale, on profite des allées très larges pour faire quelques magasins et enseignes internationales.

Direction le Vieux-Tours

En tournant à gauche de la rue Nationale vers le Grand Opéra de Tours, on arrive dans mon quartier préféré en empruntant la jolie rue de la Scellerie. Antiquaires, livres, boutiques de déco, de jolis habits… Tout y est. Ce quartier a un charme fou. Nous passons entre midi et deux donc plusieurs boutiques sont fermées… Nous décidons donc de nous restaurer !

Session boutiques

Après avoir englouti un bagel chez Bagel’s corner, direction les boutiques. Mes deux coups de coeur du jour : Nomad, au 85 rue de la Scellerie et Maison Nomad au 73 de cette même rue.

Instagram : @maison_nomad

À la première adresse, vous trouverez des habits et accessoires absolument canons ! Maison Nomad est, elle, concentrée sur la décoration et la maison. Tout est splendide, le coup de coeur assuré. Regardez d’ailleurs ce joli t-shirt déniché chez Nomad :

Paris toujours dans mon ♡

Moment patrimoine

Pendant l’après-midi, nous décidons de visiter le Musée des Beaux-arts de Tours. Les collections sont riches et le musée rénové il y a peu offre un moment hors du temps. Juste à côté, la cathédrale Saint-Gatien est superbe à l’extérieur, mais il faut entrer pour découvrir le cloître de la Psalette, une merveille d’architecture.

Les incontournables

Il faut bien sûr aller voir la célèbre Place Plumereau et sa voisine, la place du Grand marché (plus connue sous le nom de place du Monstre en raison de la sculpture de Xavier Veilhan de 4 mètres qui s’y trouve depuis 2004 !). La rue Colbert est également un incontournable, surtout pour les restaurants et salons de thés ! On s’est d’ailleurs installées confortablement dans des canapés chez Le Petit Atelier avec un bon matcha latte…

Instagram : @lepetitateliertours

Le soir

Le soir, nous avons dégusté un très bon burger chez Frenchy’s burger, place du Monstre. Un peu déçues de payer assez cher ce dernier, mais qu’il y ait également un supplément pour les frites… et les sauces ! Je conseille de prendre la taille la plus petite (car le burger est dispo en 3 tailles) et ainsi de profiter des frites. Mais c’est tout de même onéreux

Pour prendre un verre ensuite, la place Plumereau offre l’embarras du choix… Le bar Les trois rois devrait ravir tout le monde, je conseille le « spritz » au saint-germain et fleur de sureau, un délice.

Il y a encore des tas de choses à faire, notamment du côté de la basilique Saint-Martin de Tours, de la Tour Charlemagne et des Halles.

Alors, convaincus ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

« Cuure », recevoir chaque mois des compléments choisis avec soin

Vous connaissez peut être ma passion pour les cures naturelles ! Mais attention, pas les cures amaigrissantes ou autre… Plutôt des cures pour renforcer son système immunitaire et retrouver un petit peu d’énergie pendant les moments de fatigue. Au début de cet hiver, j’ai commencé à prendre comme tous les ans du magnésium. Ensuite, j’ai enchaîné avec une cure d’une vingtaine de jours au plasma marin Thalgo. J’ai même pris début décembre pendant trois jours des shots LACIME pour me rebooster !

À présent, je vais tester CUURE. La première étape de cette cure est de remplir un questionnaire en ligne pour cibler nos besoins.

Une fois le questionnaire rempli, on nous propose des compléments en lien avec notre mode de vie ou ce que l’on recherche. Pour ma part, j’ai eu :

  • Vitamine B12 –> je suis végétarienne, cette vitamine peut manquer parfois et en plus elle redonne de l’énergie
  • Oméga végétal –> de nombreuses qualités, aussi liées à la vision (fatigue des yeux etc)
  • Zinc –> très bon pour la peau et les cheveux
  • B Complexe –> 8 vitamines pour l’équilibre du métabolisme
  • Vitamine C –> bien connue pour son renforcement du système immunitaire et pour la réduction de la fatigue

Bien évidement, à côté de ces petits + je mange équilibré, je dors 8h par nuit, je marche, je fais attention à moi et à ma santé en général ! Ces compléments sont donc là pour aider mais l’essentiel est bien de prendre soin de soi.

CUURE est assez original car on reçoit chaque dose par jour dans un petit sachet (bientôt 100% recyclable). La CUURE que j’ai choisi dure un mois, j’ai donc juste à ouvrir un petit sachet chaque matin et à prendre ce qui est à l’intérieur, déjà compté et dosé. Simple et efficace !

Il est important pour moi que les compléments soient faits en France. Autre chose positive : lorsque j’ai reçu le colis il n’y avait aucun surremballage, on voit que la marque tient à réduire son impact environnemental et j’apprécie cela !

Vous vous en doutez, tout cela à un prix… Et bien que cette CUURE me soit offert dans le cadre d’un partenariat, je suis transparente là-dessus. Pour une cure d’un mois composée de 5 compléments différents j’en ai eu pour presque 50€. L’Oméga végétal était le plus cher, 18€ par mois. Le Zinc ou la Vitamine B12 coûtait 6€ par mois.

Je pense que pour les plus à l’aise avec les compléments, les sachets individuels ne sont pas forcément les plus avantageux. En revanche, pour ceux qui s’y connaissent moins et ne savent pas vraiment doser ou se lancer, c’est l’idéal !

J’ai un code qui vous offre -30% sur votre première commande (un peu plus donc que les -20% habituels) : EMMY817

Exemple pour une commande similaire à ce que j’ai reçu !

Si vous avez des questions n’hésitez pas à m’écrire et aussi à me dire ce que vous pensez de CUURE !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

« L’Oenovice », bulles et saveurs au coeur du 11ème

Félicitations, vous venez de trouver la future adresse que vous testerez lors d’une prochaine sortie… « Une idée pour un bon restau à tester ? Un truc qui change ! », « Oui : l’Oenovice ! ». Pourquoi il faut y aller ? Ce qu’on y trouve et qu’il n’y a pas ailleurs ? Je vous explique :

Simon a ouvert l’Oenovice près d’Oberkampf, au 33 de la rue de Crussol. Quand on arrive dans cette petite rue, on remarque la façade du restaurant, tout en baies vitrées. Vient le moment de s’installer et de découvrir la carte. Au menu, des plats à partager (ou non) qui font bien envie. Tout est bien évidemment fait maison, et nous rencontrons Mariah, la chef passionnée, qui nous présente les saveurs des plats que l’on s’apprête à commander. On a hâte !

À deux pas d’Oberkampf

Simon prend le relais et nous apprend qu’originaire de Champagne, cela lui tient tout particulièrement à coeur de servir la boisson star de la région dans son restaurant. On peut donc commander différents champagnes au verre. Nous goûtons ceux qu’il propose à la carte et je goûte pour la première fois un champagne rosé. Une belle découverte !

Les premiers plats arrivent et la dégustation commence. Nous commençons avec les gyoza de légumes au tofu et poireaux. Ils sont moelleux et accompagnés d’une salade asiatique délicieusement assaisonnée. Nous goûtons aussi le houmous de betterave avec ses figues et noisettes. Il est frais et accompagné de bon pain provenant de la boulangerie Utopie

Gyozas aux légumes et houmous de betterave

Le camembert rôti arrive et est servi avec des pommes et des noix. C’est incroyable, ça fond en bouche… Mon plat favori parmi ceux testés, bien que j’hésite avec celui qui suit : le chou-fleur grillé avec ses épices du Liban et sa fêta panée. Je pense qu’il n’y a rien à ajouter, la liste des ingrédients fait tout. On découvre même des choux de Bruxelles frits… si si… et c’est un régal.

Le merveilleux camembert rôti
Vous ne verrez plus les choux fleurs et les choux de Bruxelles de la même façon après ça…

Pour finir, une petite note sucrée arrive sur la table. Le tiramisù est servi de façon originale : on verse la tasse de café dedans (comme il ne contient pas encore de café), on pique pour faire de petits trous et le café s’imprègne dans la crème !

L’Oenovice est un restaurant très agréable où vous pouvez découvrir de nouvelles saveurs associées à des plats et des ingrédients que l’on consomme plus ou moins souvent. Par exemple, le camembert rôti : c’est un plat que l’on peut avoir l’habitude de déguster. Oui mais non. Pas celui de l’Oenovice, celui-là vous ne le connaissez pas encore et il faudra venir le goûter car il est unique ! C’est la surprise à chaque première bouchée, c’est ce qui m’a vraiment plu. Simon prend le temps d’expliquer à ses clients la carte et ce qu’elle contient. Merci à lui de rendre un repas dans son restaurant chaleureux et unique. Mariah réfléchit à de nouvelles idées pour la carte et j’ai hâte de voir ce qu’elle proposera ! Je viendrais bien sûr goûter tout cela, certaine de passer un excellent moment.

L’Oenovice

33 rue de Crussol / 75011 Paris

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

«Ammazza », la bonne adresse pour une pizza dans le 11ème

Il est possible que vous connaissiez déjà mon amour pour les pizzas. J’en ai testé beaucoup à Paris, des enseignes les plus connues au moins connues… La surprise vient de chez Ammazza, et je vous explique pourquoi par ici !

Ammazza se trouve dans le 11ème arrondissement de Paris, près de la Place de la Bastille. Après avoir quitté la très animée rue de la Roquette, on arrive rue Saint-Sabin où la devanture d’Ammazza promet déjà un moment chaleureux. Je suis fan de la décoration et de l’éclairage. Je suis venue le soir mais le midi ça doit être tout autant agréable !

Le bar à cocktails

Après avoir étudié la carte, on se décide à choisir deux pizzas. Il y en a une dizaine à la carte, de quoi hésiter. Je choisis une « noce bianca », c’est une quatre fromages, et on ajoute à cela une « Figata », plus chère, mais bien garnie : tomate, burratina, jambon de parme affiné 22 mois, roquette, parmigiano reggiano affiné 22 mois. Ca promet !

On patiente avec deux excellents cocktails. C’est aussi la particularité d’Ammazza, vous y trouvez des boissons dignes d’un vrai bar à cocktails. Une chose que j’ai vraiment appréciée : on prend le temps. On commande mais la pizza n’arrive pas en deux minutes chrono. C’est parfois le cas d’adresses aux pizzas très prisées, il faut laisser la table aux autres… Ici non, et c’est tant mieux. Chez Ammazza, pensez toutefois à réserver le weekend !

Cocktails et shot de prosecco

Les pizzas arrivent et là… le bonheur ! Elles sont parfaites, les ingrédients sont savoureux et la pâte moelleuse. J’ai faim en écrivant ces lignes ! Des photos valent mieux que des mots, alors les voici :

Une quatre fromages et une « figata » accompagnée de sa burratina…

Les assiettes retournent donc vides en cuisine et la surprise du chef arrive : une méga part de tiramisù (à partager, quand même..) ! Lui aussi est savoureux, vive le fait maison…

Le meilleur pour la fin ? Vous allez pouvoir déguster ces pizzas vous aussi ! Un concours est en ligne sur mon compte instagram, venez participer et vous régaler…

Arrivederci !

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mes 3 nouveaux gestes zéro déchet au quotidien

On dit qu’un petit pas pour la planète c’est toujours bien, alors dans cet article je vous dirai quels gestes écologiques j’ai intégré à mon quotidien ! Spoiler : tout a été très facile à mettre en place, et aucunes de ces nouvelles habitudes ne me fait perdre du temps ou me rend la vie plus difficile. Loin de là !

  • Remplacer le film alimentaire et l’aluminium

Je détestais déjà cet horrible film qui s’emmêlait sur lui-même ou qui n’accrochait pas, alors ça été un plaisir de m’en débarrasser ! Grâce aux bee-wraps L’Embeillage, j’emballe tous mes aliments et ils se conservent bien mieux. Je peux donc envelopper un plat non-fini avant de le mettre au réfrigérateur, ou bien l’utiliser sur de la nourriture que j’emmène à l’extérieur.

Comme ces bee-wraps sont composés de cire d’abeille et que lorsqu’ils arrivent par la Poste ils sentent légèrement les huiles essentielles, j’avais peur que ma nourriture s’en imprègne. Finalement, pas du tout ! Je les ai bien rincés avant leur première utilisation et je n’ai jamais eu de problème. Ils s’adaptent à toutes les formes et adhèrent vraiment bien.

On m’a dit que réaliser ces bee-wraps maison était possible, il y a de nombreux articles sur le sujet dont celui-ci : https://www.myslowlife.fr/2017/09/06/diy-emballages-zero-dechet-bees-wrap/

  • Adieu bouteilles en plastique

J’ai fait l’acquisition d’une bouteille en inox réutilisable à emmener partout ! J’avais pris l’habitude d’acheter une bouteille en plastique et de la traîner avec moi partout le plus longtemps possible, mais la solution d’une bouteille en inox est la meilleure… J’ai choisi la marque Qwetch, pour son design et ses nombreux motifs et couleurs disponibles. J’ai même pu personnaliser la mienne à mon nom… c’est toujours plus sympa !

  • Les protections hygiéniques lavables

Un article entier arrivera sur le sujet mais je souhaitais quand même en parler ici ! Le nombres de protections jetables acheté par une femme toute sa vie est ahurissant. Produire autant de déchet n’est pas le seul problème. On sait maintenant que des substances toxiques peuvent se trouver dans ces protections. C’est pour cela que j’ai fait le choix de passer aux protections hygiéniques lavables. J’utilise des serviettes lavables ainsi que des culottes de règles. Je ferai un article sur ces protections afin de vous dire lesquelles j’ai préféré et pourquoi ! Voici déjà un aperçu des marques testées

Hannahpad

Fempo

Réjeanne

Dans ma culotte

Hello Serena

Sur mon profil instagram, en story permanente, vous trouverez sous le titre « #1 » ma revue sur les protections hygiéniques lavables

Ne nous culpabilisons pas les uns les autres et faisons de notre mieux pour améliorer le destin de notre planète ! Quels petits gestes vous avez mis en place dans votre quotidien ?

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

« Laruze », des montres françaises tendances et personnalisables

Faire des collaborations quand on est blogueuse ça arrive souvent, mais cette fois-ci c’est particulier. Pour la première fois je me déplace, je vais rencontrer et discuter avec des personnes qui travaillent pour une belle marque avec des valeurs ! Aujourd’hui je vous parle de Laruze, et je vous explique ce qu’il y a au-delà d’une splendide montre au poignet.

Les bracelets faits en Auvergne et issus de chutes de tissus de grandes maisons

Le made in France c’est très bien, le made in Paris (comme j’y vis) c’est encore mieux ! Les montres Laruze sont assemblées à Paris et les bracelets sont fabriqués en Auvergne. On coche donc les cases qualité et artisanat, mais on ne s’arrête pas là. Il est possible avec Laruze de personnaliser la montre : cadrans et bracelets ! Le petit + qu’on apprécie : certains bracelets sont vegan friendly.

Choisir son bracelet c’est possible, mais aussi son cadran !

J’aime le côté personnalisation et lorsque je suis venue choisir ma montre, ça a été hyper agréable d’essayer les différents cadrans et bracelets ! On repère une couleur, puis finalement une autre nous surprend. La boutique se trouve au 32 rue Saint-Paul dans le Marais, une rue chargée d’histoire pour l’artisanat.

Il est bien sûr possible de faire cette personnalisation en ligne, mais si vous pouvez vous déplacer en boutique c’est encore mieux ! Voici le bracelet et le cadran que j’ai choisi :

Je suis fan !

J’ai opté pour un cadran rose gold et fond noir, ça change et ça se porte très bien avec différentes tenues. C’est tellement dur de choisir, ils sont tous aussi beaux les uns que les autres…

Montres françaises et personnalisables
Les belles boîtes parfaites pour Noël

La bonne nouvelle ? Une surprise arrive très vite sur mon compte à l’occasion du mois de décembre et de Noël et vous pourrez bientôt découvrir les montres Laruze de très près !

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

« Juste Paris », des soins naturels sur mesure

J’ai reçu il y a peu une proposition originale de la part de Juste Paris, une jeune marque qui propose des shampoings et après shampoings naturels et sur mesure. Ce qui change par rapport à des produits capillaires classiques ? La formule est élaborée en fonction de vous, et surtout en fonction de vos cheveux ! Les produits sont naturels et sains. Le packaging est recyclé et tout est fabriqué en France. Jusque-là, c’est parfait ! Et en pratique ? J’ai testé pour vous et je vous raconte ici mon expérience.

Le diagnostic

Avant de recevoir ces shampoings, il y a plusieurs étapes ! La première concerne la réalisation d’un diagnostic capillaire, qui a pour but de cibler la nature du cheveu, les objectifs des futurs soins ainsi que le parfum. Voici à quoi ressemble la page du diagnostic en trois étapes :

Pour moi : ondulés, fins, secs
Pour moi : volume, anti-frisottis, définition des boucles, brillance, stimuler la croissance, densité, fortifiant, hydratation, nourrissant, réparation, protection thermique
Pour moi : brise marine

Le diagnostic est donc assez précis, je lui reproche toutefois de n’être pas très clair à la deuxième étape : je ne savais pas quand la case était cochée ou quand elle ne l’était pas. De plus, en fonction de votre type de cheveux choisi juste avant, des caches sont pré cochées. Vous pouvez cependant les décocher par la suite et c’est ce que j’ai fait, je voulais vraiment choisir chaque élément ! Mystère résolu après plusieurs essais : quand on clique sur une case, elle devient blanche.

Premier test

Vient ensuite le moment tant attendu, celui de la première utilisation ! L’odeur « Brise marine » se rapproche plutôt pour moi d’une odeur acidulée, qui me fait penser à un bonbon. Pas de gros coup de coeur, je me dis que j’aurais peut-être mieux fait de le choisir sans parfum, c’est encore le mieux. Rien à redire sur l’application. Je laisse poser l’après shampoing plusieurs minutes et il hydrate bien, je n’ai pas eu de mal à me démêler les cheveux ensuite.

Je me sèche ensuite les cheveux et là… un seul mot : impressionnant ! Mes cheveux sont extrêmement doux, mes autres shampoings ne les avaient jamais rendu ainsi. Ils ont aussi clairement gagné en volume. Un autre point très appréciable : les habituels petits frisottis aux deux coins de mon front ont disparu ! Je suis vraiment contente de ce premier résultat.

Le packaging

ll est également possible de choisir la couleur des flacons que nous recevrons ! J’ai choisi des tons bleus pour que cela colle avec le choix de l’odeur. Résultat : le packaging est minimaliste, avec une petite touche de couleur effet aquarelle. J’aime beaucoup. Le flacon est entièrement composé de plastique mais comme dit en intro, ce dernier est recyclé et recyclable. L’idéal serait encore le verre mais ça viendrait augmenter le prix… et ça on en parle après !

Le prix

Là… on parle d’un budget assez élevé. 20€ pour le shampoing et 20€ pour l’après shampoing… Pour une routine à 40€. Ce sont les prix des formats 250ml. Les formats 500ml sont à 34€. La livraison est offerte à partir de 25€. Outch ! Comme les conservateurs de synthèse sont absents des formules, la date à laquelle il faut les finir est assez proche : 04/20 pour moi, donc environ cinq mois. Les produits sont très satisfaisants, c’est donc le seul point négatif selon moi.

On apprécie donc Juste Paris pour sa qualité, son efficacité et son originalité ! Ils ont tout de suite remplacé mes shampoings actuels dans la salle de bain.

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

« Dans la cuisine », une cuisine moderne et responsable

Il y a quelques temps, j’ai pu découvrir le menu du restaurant « Dans la cuisine », situé dans le 13ème arrondissement. Je m’y suis rendue un jeudi soir et j’y ai rencontré Charles, qui y travaille et qui nous a chaleureusement accueilli. Nous avons été placés dans un coin cosy, près de la baie vitrée. Tout le restaurant est ainsi, il y a donc une très belle vue sur les immeubles autour. Le 13ème arrondissement est un quartier d’affaire, et la nuit les immeubles éclairés donnent une ambiance new-yorkaise que j’aime beaucoup… Et tout cela est donc visible de notre table, le top ! La lumière est aussi très efficace, ni trop tamisée, ni trop forte. La cuisine est ouverte, on voit les plats se préparer et c’est super agréable. Dès notre arrivée, nous repérons les burgers très bien présentés…

La cuisine ouverte
La partie de la salle où nous étions installés et la grande baie vitrée

La carte offre un large choix, avec des mets « français », des burgers, des salades et des desserts variés. À la fin du menu, la provenance des différents ingrédients est disponible. 100% des produits sont éco responsables/bio et français. La carte évolue au fil des saisons. Étant végétarienne, je n’ai pas du tout eu de mal à trouver mon bonheur. Les amateurs de viande apprécieront un choix de viandes bio.

Nous choisissons donc les burgers, qui nous ont tapé dans l’œil à notre arrivée. Je choisis le burger végétarien composé de légumes marinés de saison et de ketchup maison. Nous commandons un peu de vin blanc (Reuilly) qu’on nous laisse le temps de déguster avant l’arrivée des plats. C’est quelque chose que je reproche beaucoup à la plupart des restaurants parisiens : un service rapide et expéditif… Chez « Dans la cuisine » vous prenez le temps, enfin ! Les burgers arrivent et nous ne nous faisons pas prier (après avoir pris quelques photos bien évidemment…). Les burgers sont accompagnés de frites (excellentes), d’un petit ramequin de légumes, d’une salade ainsi que de mayonnaise et ketchup. Les assiettes sont donc complètes. La galette de mon burger végétarien est goûteuse et n’est pas sèche du tout, un régal. Je regrette cependant que le burger soit quasiment exclusivement constitué de celle-ci. Il manque selon moi un peu de crémeux… Pourquoi pas une sauce autre que le ketchup, ou un peu de fromage ? Mais les goûts ne se discutent pas ! J’ai tout de même bien mangé et l’assiette est retournée vide en cuisine.

Mon burger végétarien et sa galette généreuse

Au niveau des desserts, nous avons tenté le thé gourmand. Encore une fois, l’assiette est très complète : glace, crème brûlée, panna cotta, petit brownie, cheesecake, salade de fruit… ça c’est du dessert ! Nous nous sommes évidemment régalés et nous étions très contents de notre choix.

Un thé très gourmand, mention spéciale pour la crème brûlée !

Après avoir profité des fauteuils (très confortables !) et de notre table cosy, il est temps de dire au revoir à « Dans la cuisine » et son équipe chaleureuse. Je remercie Charles de cette invitation et nous partons affronter le froid jusqu’au métro. Une superbe soirée !

Je vous conseille donc de venir tester « Dans la cuisine » le soir pour profiter de son ambiance très appréciable. Le midi, il y a plus de monde car les personnes travaillant dans les immeubles autour y prennent leur déjeuner ! Venez donc le soir pour plus de tranquillité. Les atouts de « Dans la cuisine » sont donc la décoration du restauration et son ambiance, une carte complète et une démarche responsable pour offrir des produits de qualité.

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca