Mis en avant

« Le Grand Quartier », une immersion au coeur de la vie parisienne + CONCOURS

CONCOURS EN COURS SUR MON INSTAGRAM : tenter de remporter 1 nuit et 2 petit-déjeuners dans ce superbe hôtel 4* ! Rendez-vous ici pour participer… Fin le 25 septembre.

J’habitais avant à quelques arrêts de métro du 10ème arrondissement et j’ai toujours aimé ce quartier. Son dynamisme et ses adresses pépites m’ont toujours attiré. Le redécouvrir grâce à l’hôtel Le Grand Quartier a été une grande joie ! Laissez-moi vous parler de ce lieu unique

L’entrée discrète de l’hôtel

Le Grand Quartier est un hôtel 4 étoiles situé à deux pas de la Gare de l’Est et du canal Saint-Martin. Lorsque l’on passe devant la façade donnant sur la rue, on ne peut se douter que l’édifice accueille un grand hôtel composé de nombreuses chambres, mais aussi un café, un restaurant, un rooftop… On pénètre directement dans la cour intérieure qui fait penser à un jardin citadin.

La cour intérieure, une coupure avec l’agitation de l’extérieur

Je remarque tout de suite le mobilier : un mélange de forme vintage mais composé de matériaux léchés, aux couleurs variées. L’intérieur du café offre un espace de coworking, et en effet le lieu donne envie de s’installer… Il faisait très beau lorsque nous sommes venus et de nombreux parisiens déjeunaient dans la cour à la décoration végétale.

Café & espace de coworking

Après un accueil chaleureux, il est maintenant temps de découvrir la chambre ! Nous sommes au deuxième étage et à nouveau, je tombe amoureuse de la décoration. Épurée mais avec son caractère, ainsi qu’une vue plongeante sur la cour intérieure. On s’y sent tout de suite bien. Originalité du Grand Quartier : il est possible de louer une chambre à la journée pour la transformer en bureau !

Le lieu a du génie car il s’adapte à un public varié : nous pensons certes tout de suite aux femmes et hommes d’affaires de passage à Paris, tout est adapté. Mais les chambres sont vastes, peuvent accueillir des familles (il y a des chambres communicantes) et le quartier se prête à la balade et à la découverte pour les touristes. C’est même l’idéal pour s’imprégner de l’ambiance d’un quartier parisien, que l’on soit ou non familiers de la capitale.

Je veux le même lit chez moi…

Après la découverte de la chambre, nous découvrons le rooftop situé au 4ème étage et qui est ouvert de 17H30 à 21H30, même aux parisiens qui ne sont pas clients de l’hôtel. Nous dégustons un cocktail (12€) au soleil, avec vue sur la mairie du 10ème arrondissement.

Soleil & cocktails

Le soir, nous retrouvons nos habitudes parisiennes autour d’un verre entre amis. Je vous note aussi une bonne adresse découverte par hasard : le Georgia Paris 10. J’y ai mangé ma meilleure « planche » de fromage : camembert rôti, burrata et scarmoza… Mes 3 préférés réunis. Le reste de la carte fait super envie, on reviendra !

Il est temps de retourner à l’hôtel, et lorsque nous arrivons le soir la cour intérieure est très animée, c’est agréable ! Le lit est immense et très confortable, ça n’a pas été difficile de passer une excellente nuit

Le lendemain, nous profitons de la formule petit-déjeuner, composée de produits frais et parfois même du quartier. On s’est clairement régalé et c’était copieux !

Généreux petit-déjeuner

Il est à présent temps de dire au revoir au Grand Quartier qui nous a si bien accueilli… Encore merci à toute l’équipe pour cette belle invitation.

  • Adresse : 15, rue de Nancy 75010 PARIS
  • Téléphone : 01 76 21 61 61
  • Mail : bonjour@legrandquartier.com
  • Tarifs : à partir de 157€, voir les prix par chambre ici

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Une journée dans le Sud Touraine

Il y a des tonnes de choses à faire en Touraine, mais ça n’est pas forcément facile de se créer un programme sortant du lot… Avec cet article, je veux vous parler d’activités qui vous créeront de beaux souvenirs en pleine nature… Testées et approuvées ! J’ai pu découvrir ces activités dans le cadre d’un instameet organisé par l’Agence Départementale du Tourisme (37) et l’Office du Tourisme de Loches. C’est donc plutôt dans le sud de la Touraine que je vous emmène aujourd’hui !

Nous avons commencé notre programme avec une balade en trottinette électrique tout terrain Trottecow ! Rien à voir avec les trottinettes électriques que l’on peut croiser dans les grandes villes comme vous pouvez le voir… Elles sont très stables et permettent de passer dans les petits chemins en forêt. La balade a duré environ 2h et nous sommes passés devant des sites comme la chapelle et la chartreuse Saint-Jean-du-Liget.

Devant la chartreuse du Liget

La ferme de la Voisinière organise ces balades en forêt à trottinette. Sur place, il y a un également un gîte et bientôt un restaurant proposant des produits de la ferme ! C’est une belle idée d’endroit où profiter d’un weekend à la campagne et avec de nombreuses activités autour. Marion, notre guide, était juste TOP.

Pour le déjeuner, nous sommes retournés à Loches où nous avons mangé au restaurant Le Prosper, au pied de la Tour Saint-Antoine. La cuisine était fraîche et de saison, j’ai beaucoup aimé ! Mention spéciale pour la panna cotta figue…

Au pied de la Tour Saint-Antoine à Loches

Pour digérer, une autre activité nous attendait : un tour de 2CV organisé avec 2CV Légende Organisation ! Christèle est passionnée et nous a présenté nos trois bolides pour l’après-midi : Cap Sud (la bleue, ma préférée), Betty Boop et Simone. Nous avons pris la route jusqu’au Château de La Celle-Guénand, une magnifique demeure, puis j’ai conduit ! Christèle m’a expliqué le fonctionnement du levier de vitesse et c’était à mon tour de prendre le volant… Eh bien c’était un vrai plaisir ! Après une pause jus et gâteaux près du Grand Pressigny, nous sommes repartis vers Descartes.

Arrêt près du Grand Pressigny

Là-bas, nous avons terminé la journée par une balade en kayak. En soirée, nous avons dîné et dormi au Château du Rys, de très belles chambres d’hôtes dans un cadre champêtre idéal. C’est un lieu que je conseille à des groupes d’amis ou des familles. On s’y sent très bien et la propriétaire des lieux a un sens aiguisé de l’accueil. J’ai déjà envie d’y revenir !

Vie de château

J’espère avec cet article vous avoir donné envie de balade dans le Sud Touraine !

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Au fil de l’eau

Mis en avant

« Le mas d’Augustine », au coeur de la douceur et la sérénité du Sud

Parfois il arrive d’avoir un coup de coeur pour un lieu avant d’y être physiquement. Cette impression que oui, ça va être bien ! La certitude s’est avérée juste lorsque je suis arrivée au Mas d’Augustine.

Depuis quelques jours en Touraine, le ciel était gris et l’été semblait toucher à sa fin avant terme… Lorsque nous sommes arrivés dans le Sud, c’était comme retrouver l’été, ou plutôt l’avoir rattrapé ! Après un réveil très matinal et une bonne matinée de conduite, la chaleur était de nouveau présente et les paysages avaient changé.

Nous étions dans le Sud, et bien décidés à découvrir les alentours de notre chambre d’hôtes (mais aussi profiter du lieu !), située près d’Uzès dans le Gard.

Bienvenue au Mas d’Augustine

Après être entrés dans un village abritant de jolies maisons de pierres, nous arrivons au Mas d’Augustine en début d’après-midi. Nous y rencontrons Catherine, qui nous invite à entrer. Catherine a repris ce lieu quelques temps auparavant et y mets déjà tout son coeur. Cela se ressent dans son accueil et dans chaque moment passé avec elle durant notre séjour.

La piscine et la lumière de fin d’après-midi

Nous visitons tout d’abord l’extérieur du mas. La piscine est sublime, je craque également pour la belle terrasse ombragée à l’étage. La pierre et ses couleurs chaudes apaisent le regard et le ciel bleu sans nuage encadre cette architecture massive mais à taille humaine.

Nous découvrons l’intérieur…

Il est alors temps de découvrir l’intérieur du mas et bien sûr notre chambre… La décoration est sublime, tout a été pensé avec goût. Notre chambre se nomme « La Magnanerie », Catherine nous montre également « L’Atelier » et « Le Verger ». Chaque chambre a son identité, la notre se démarque par ces tons rosés et une jolie baignoire en face du lit qui laisse rêveur. Toutes les douches sont immenses et promettent des moments de détente, accompagnés des délicieux produits de bain au parfum de rose choisis également avec soin.

« La Magnanerie »

Comme la chaleur est au rendez-vous, nous profitons de la piscine pour ce premier après-midi. Le soir, nous décidons d’aller découvrir Uzès qui se trouve à 15 minutes en voiture. Nous dînons au restaurant Margarita, sur la Place aux herbes, éclairée et animée. Le centre est très joli et de nombreux glaciers permettent de faire une faire une pause sucrée… Nous avons notamment pris une glace à La Fabrique Givrée.

Détente…

Le lendemain après-midi, nous visitons le village de La-Roque-sur-Cèze, qui fait partie des plus beaux villages de France. Juste à côté, à une vingtaine de minutes à pied, se trouve les cascades du Sautadet. Nous ne nous attendions pas à un tel spectacle… L’eau a creusé plusieurs mètres plus bas des galeries sinueuses (et aussi dangereuses !) où se baignent les touristes et habitants de la région. Nous les avons rejoins et les photos parlent d’elles-même…

Les cascades du Sautadet

Le dernier jour de vacances fut pluvieux et nous avons donc profité du mas et des dernières heures dans la région. Un passage à la boutique Haribo juste à côté d’Uzès rappelle des souvenirs d’enfance. Je ne connaissais pas du tout le Gard et ces quelques jours donnent très envie de revenir !

Petit-déjeuner de rêve : produits frais et locaux au menu !

Si vous voulez découvrir la région, pensez à séjourner au Mas d’Augustine, vous vous y ferez de beaux souvenirs, comme nous… Encore merci à Catherine et Thomas pour cette belle invitation.

Mas d’Augustine

  • Adresse : 103 Ravel, 30580 La Bruguière
  • Téléphone : +33 6 58 11 83 24 / +33 9 75 29 51 23
  • Mail : masdaugustine@gmail.com
  • Tarifs : réservation pour minimum 2 nuits, les 2 nuits 320€ (petits-déjeuners compris)

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« La Loire à Vélo », un voyage unique au cœur de la France

Avez-vous déjà entendu parler de la Loire à Vélo ? Habitant à Tours, ce parcours est souvent évoqué autour de moi et surtout, je croise aux détours de mes trajets dans la région ceux qui ont choisi de le suivre, pour un jour ou plusieurs… La Loire à Vélo est un itinéraire cyclotouristique parcourant 900 kilomètres, qui relie Cuffy (près de Nevers) à Saint-Brévin-les-Pins (Loire-Atlantique). Grâce au soutien de l’Europe, tout y est adapté aux vélos et sécurisé, on y découvre ainsi le patrimoine naturel et historique des différentes régions traversées.

Un long fleuve tranquille

La Loire à Vélo passe par Tours mais également par Amboise, Saumur, et toutes ces villes le long du fleuve qui nous offrent notamment de superbes châteaux ! Vous connaissez mon amour pour ces villes et ces architectures… j’aimerais vraiment suivre le parcours sur plusieurs jours ou semaines ! Il faut s’imaginer parcourir l’itinéraire, découvrir les différentes étapes, s’arrêter pour pique-niquer, découvrir des chambres d’hôtes (vous connaissez aussi cette passion que j’ai !) et des produits locaux. La Loire à Vélo accueille 1 million de visiteurs par an, c’est donc aussi l’occasion de faire un voyage enrichi de rencontres.

S’arrêter pour un pique-nique

Dans une volonté d’offrir un parcours toujours plus valorisé et confortable, l’Europe et la région Centre-Val-de-Loire se sont unies. Avec ce soutien, La Loire à Vélo peut bénéficier d’encore plus de visibilité et peut accueillir de nouveaux visiteurs. L’avantage de La Loire à Vélo est que tout le monde peut entreprendre ce voyage : seul, en couple, en famille, entre amis… Et pour la durée que l’on souhaite.

Vous aimeriez envisager un voyage comme celui-ci, en vélo ? Peut-être même que vous l’avez déjà fait ?

Coucher de soleil ligérien

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« 7 Vins / 7 Jardins », découvrir la Touraine autour d’un verre

La quatrième édition de cette série d’évènements vient d’être lancée, et j’ai pu assister à la première date grâce à Tours Val de Loire Tourisme ! Le principe ? Découvrir un vignoble de la région au rythme d’une dégustation de produits locaux. Nous sommes accompagnés dans la dégustation où tous les sens sont mis à contribution. Je vous raconte mon expérience en détail !

La première date s’est déroulée dans le jardin de la Préfecture, en plein centre de Tours et au pied du Palais des congrès. Le rendez-vous est fixé à 18h30, nous sommes accueillis par Christophe, oenologue et guide sensoriel. Avec lui, Rémi Cosson, viticulteur, qui nous fait aujourd’hui découvrir ses vins blancs moelleux. Véronique Roy nous présente également de bons fruits frais provenant de son exploitation.

Les participants repartent avec leur verre souvenir

Sur la table, nous trouvons également des miels issus du Rucher de la Dame Blanche. Michael Preteseille propose des miels issus de différents châteaux et sites de la région, comme Chédigny. Du Sainte-Maure de Touraine accompagne également la dégustation.

Le Clos Lucé, le château du Rivau, Chédigny…

Pour commencer, Christophe nous invite à écouter nos sens et à décrire le plus possible les notes que nous pouvons reconnaître. Avant de déguster un produit, nous utilisons donc notre odorat pour poser des mots sur les odeurs et les différents souvenirs qu’elles peuvent nous rappeler. Nous goûtons plusieurs vins servis par Rémi Cosson et les associons à différents produits. Nous prenons le temps de découvrir ces sensations et ce que chaque aliment peut apporter à un vin.

Les herbes aromatiques de Benoist Ripault

Rémi Cosson nous fait également découvrir son AOC Touraine-Noble-Joué, la seule en France pour laquelle sont assemblés les trois pinots : pinot meunier, pinot gris et pinot noir. J’apprécie ce type de dégustation car c’est l’occasion de mieux connaître le vin et ses particularités, sans aucune pression ! Rémi répond patiemment à nos questions et tente de nous transmettre au mieux les spécificités de son domaine.

Mon péché mignon !

La fin de la dégustation approche et c’est l’occasion de discuter avec les producteurs et partenaires. Il est également possible d’acheter du vin et des produits locaux sur place. 7 Vins / 7 Jardins se décline également en 7 Vins / 7 Châteaux ! L’ambiance doit être différente mais l’expérience tout aussi enrichissante.

Pour vous inscrire aux prochaines dates de 7 Vins / 7 Jardins, voici le lien direct : ici. Vous pouvez également contacter l’Office du Tourisme au 02 47 70 37 37.

À très vite pour de nouvelles découvertes,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« La Villa de la Lunoterie », un gîte où se ressourcer dans la Vienne

Louer un gîte avec des amis ou de la famille, nous l’avons pour beaucoup d’entre nous déjà fait ! J’ai été invitée à découvrir la Villa de la Lunoterie, dans la Vienne (86), à environ une heure de Tours. Nous avions le gîte « Soie du Meslier », pouvant accueillir 2 à 6 personnes. J’ai eu un vrai coup de coeur pour l’endroit que je vous recommande à tous, et voici pourquoi :

Au milieu des champs…

Nous avions choisi le bon jour pour aller à la Villa de la Lunoterie : 32 degrés annoncés ! Et nous savions que la piscine nous attendait… Nous avons pris la départementale et nous sommes passés par Sainte-Maure-de-Touraine. L’occasion d’acheter du bon fromage sur le chemin du retour, à la ferme La Haute Piltière, conseillée par l’Office du Tourisme de Saint-Maure-de-Touraine.

Il nous restait encore 15 minutes de trajet et la campagne se faisait de plus en plus belle : le gîte est vraiment au milieu des champs et des bois. Nous passons le portail et nous garons dans la cour. Le lieu est entouré par un centre équestre et il est donc possible d’organiser des balades à cheval !

La petite dernière née il y a un mois !

Mario nous fait faire le tour de la propriété et nous explique ses futurs projets. L’ouverture est en effet très récente ! Deux chambres d’hôtes sont en cours de création ainsi qu’un gîte pouvant accueillir 10 personnes. Chaque gîte à son entrée indépendante et un accès direct à la terrasse avec piscine.

Sublime endroit

Nous avons passé l’après-midi entière à se prélasser à la piscine, quel plaisir ! Avec les chevaux autour et la campagne à perte de vue… il faut vraiment rester plusieurs jours pour profiter de tout. Le soir, nous commandons une pizza dans le village d’Oyré, à un camion qui passait justement ce soir là. Un repas simple mais très apprécié au bord de la piscine…

Dans la soirée, nous avons l’occasion de visiter le Centre Equestre. Cassandre, 11 ans, experte des lieux, nous guide ! Les chevaux sont superbes : nous ferons une balade la prochaine fois, c’est décidé.

La nuit s’est très bien passée, pas un bruit ne nous dérange et la literie est de très bonne qualité. Le gîte est équipé et bien décoré, entre le charme de la vieille pierre et un mobilier plus moderne.

Le gîte « Soie du Meslier »

Le matin, nous profitons sur la terrasse d’un petit-déjeuner royal : pain, viennoiseries, confitures, miel de la région (dont du miel à la noisette, un délice !), jus d’orange pressé, gâteau, thé et café…

Un régal…

L’accueil de Mario et le charme du lieu en font un endroit parfait pour profiter de vacances entre amis ou en famille ! Je vous laisse comme d’habitude toutes les informations pratiques pour une réservation :

La Villa de la Lunoterie

  • Adresse : La Lunoterie, 86220 OYRE
  • Mail : villadelalunoterie@gmail.com
  • Téléphone : 06 15 66 02 78
  • Tarif : Gîte Soie du Meslier, capacité 2-6 personnes, 230€ (prix dégressifs, sans petit-déjeuners)

Réservations par mail, par téléphone et sur Airbnb (le site est en construction)

Vous louez parfois des gîtes pour les vacances ?

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« L’Affiné », une adresse pour les amoureux du fromage

Si vous êtes comme moi de grands amateurs de fromage, cet article va vous donner faim ! L’Affiné se situe à Tours, rue Colbert, et existe depuis 15 ans. Arnaud, son créateur, met beaucoup de coeur à offrir à sa clientèle des fromages de grande qualité : il travaille en effet avec Pascal Beilleverre, maître fromager, et cela assure une attention toute particulière portée aux produits, du producteur au consommateur. Nous sommes allés un soir découvrir l’Affiné et voici le retour de notre expérience !

Le restaurant

Lorsque nous arrivons rue Colbert à proximité de l’Affiné, notre oeil est attiré par sa devanture. Celle-ci possède un certain cachet, avec ses lettres allongées et une belle couleur orange. Juste en face du restaurant, se trouve la cave – épicerie fine.

La cave – épicerie, juste en face du restaurant

Nous nous installons et la décoration épurée donne un côté cosy et très agréable au lieu. Après un apéritif pétillant et une mimolette offerte à picorer, nous commandons une spécialité du lieu : un plateau de fromage.

Nous choisissons le plateau à déguster en duo : composé de 25 fromages (39.00€) ! Et pas n’importe lesquels… comme je vous l’expliquais plus haut, ils sont choisis sur le volet. Nous commandons également un verre de vin rouge et attendons tranquillement notre commande, avec la vue sur le comptoir et ses dizaines de fromages prêt à être dégustés, sous cloche.

Miam !

Le plateau arrive, accompagné de salades et de pain, et il est difficile de ne pas être impressionné ! Nous avons hâte de tout goûter… Avant cela, Arnaud nous décrit ce qui se trouve devant nous. Chaque fromage est nommé, et il y a une règle à suivre : il faut les manger dans le sens des aiguilles d’une montre, du plus doux au plus fort. Nous nous prêtons donc au jeu !

25 fromages à déguster, c’est parti !

Nous apprécions réellement notre dégustation, entre découvertes de fromages inconnus et plaisir de redécouvrir nos préférés avec une très grande qualité. Cette dégustation/repas change de ce qu’on a l’habitude de consommer dans les restaurants servants du fromage. Toutefois l’hiver, on peut retrouver des plats « classiques » mais toujours de qualité exigeante comme le Mont d’Or ! Pour ceux qui auraient peur de se lancer avec un plateau, d’autres plats sont disponibles à la carte.

Pour moi, ça ressemble au paradis…

Nous apprécions ensuite un dessert : panna cotta et nougat glacé, et il est temps de repartir ! Je conseille l’Affiné pour une expérience gustative complète autour du fromage. Les prix peuvent surprendre, mais ils résultent d’une collaboration étroites entre acteurs soucieux de mettre en valeur ce patrimoine gastronomique dans toutes les étapes de sa production.

Côté cave et épicerie, vous pouvez manger façon « table d »hôtes » ou louer l’endroit pour un évènement.

Le côté cave – épicerie

Petit bonus : si vous possédez un pass Tour’n, une coupe de bulle du moment vous est offerte !

L’Affiné

  • Horaires : 12H00-13H30 / 19H00-22H00 fermé le dimanche et le lundi
  • Adresse : 66 & 73 rue Colbert 37000 TOURS
  • Téléphone : 02 47 61 32 34

Y-a-t’il des fans de fromage parmi vous ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Sensoa massage », un moment hors du temps au pied de la Loire

S’offrir un massage après une période de stress ou simplement pour prendre du temps pour soi… j’aimerais avoir ce reflex plus souvent ! J’ai pu tester un massage californien dans un institut situé à Saint-Cyr-sur-Loire, à quelques minutes de Tours, « caché » dans un endroit idéal pour la détente. Je vous emmène donc avec moi, à travers cet article, chez Sensoa massage.

Lorsque je suis allée rencontrer Nathalie, je sortais d’une nuit dans une cabane dans les arbres à la Batelière sur Loire… j’étais donc dans un bon mood, comme on dit ! Toutefois, les effets du confinement ou du stress en général se ressentaient encore dans mon corps : j’avais souvent les épaules douloureuses ou quelques douleurs de dos. Je me sentais parfois un peu tendue.

En arrivant sur le quai des maisons blanches, on aperçoit, tout près, la Loire. Pour accéder au salon, il faut descendre sur les quais par un petit escalier. Le salon se trouve là, à deux pas du fleuve. La vue est superbe. Une petite rue passe devant les fenêtres de l’institut, où joggeurs et promeneurs profitent de la nature. La porte est ouverte et Nathalie m’accueille avec le sourire : la séance va maintenant commencer !

La vue privilégiée du salon

Nathalie a l’habitude de commencer tout d’abord par un petit talk, avant tout massage. C’est l’occasion de parler de nos émotions, des soucis qui peuvent être mentionnés et de ce qu’on recherche finalement en venant ici. Comme je ne connais pas très bien les différents massages, Nathalie prend le temps de m’expliquer ce qu’elle propose. Suite à notre petite discussion, nous choisissons le massage californien, idéal pour un moment « cocooning« .

Je choisis une huile, India flower, qui m’inspire et nous pouvons commencer. Durant le massage, j’étais ravie d’avoir réussi à lâcher prise ! J’ai senti mes pensées aller loin, et j’ai profité d’une profonde détente. Je ne me suis pas endormie mais je n’étais « plus là » pendant un moment, et ça fait du bien de déconnecter !

Le salon est joliment décoré

Après cette pause détente, nous discutons avec Nathalie et j’apprends qu’elle fait également de la réflexologie plantaire. J’avais, il y a quelques années de cela, déjà fait une séance et si sur le moment je n’y avais trouvé « qu’un » moment bien-être, j’ai compris plus tard que la personne avait identifié des petits soucis de santé qui ne se sont révélé que plus tard… Je reviendrai donc voir Nathalie pour la réflexologie plantaire : ça vous intéresserait d’en savoir un peu plus ?

Les différentes huiles aux senteurs envoûtantes

Voici à présent toutes les informations nécessaires pour vous offrir un moment détente chez Sensoa massage :

Sensoa massage

  • Adresse : 9 quai des Maisons Blanches, 37540 Saint-Cyr-sur-Loire
  • Téléphone : 06 28 91 25 28
  • Tarifs : ici

Vous vous offrez parfois des moments bien-être comme celui-ci ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Dormir dans une cabane dans les arbres, mon expérience à La Batelière sur Loire

Si je croise régulièrement ce concept de logement insolite, je n’avais pour ma part j’avais dormi dans une cabane perchée ! J’enviais les petit-déjeuners en hauteur, hissés par une poulie dans un joli panier… Grâce à La Batelière sur Loire, située non loin de Tours, j’ai pu tester cette expérience pour la première fois.

Voici la terrasse et ses deux transats !

Le site se trouve dans un lieu idéal : au milieu des châteaux de la Loire et au pied de celle-ci. C’est d’ailleurs pour cela que vous avez le choix entre dormir dans un bateau, amarré sur le fleuve, ou dans une cabane ! Il y a deux cabanes et deux bateaux : l’un est adapté pour 2 personnes et le second pour 4-5 personnes. Vous pouvez même choisir de loger dans un gîte de charme 4 étoiles, également présent sur place.

Notre cabane perchée à 8m de hauteur

Nous avons donc choisi la cabane, et lorsque Selma nous la fait découvrir, un sentiment de petite euphorie nous envahis ! Les restes des souvenirs d’enfants resurgissent mais cette fois-ci on est face à une vraie cabane, et totalement fonctionnelle. Nous dormons dans la Cabane du Verger, adaptée pour 2 personnes.

Le temps n’est pas ensoleillé et la pluie nous guette mais nous réussissons tout de même à manger sur la terrasse, au milieu des arbres et des bruits de la nature. C’est un vrai bonheur !

Notre salle de bain

Lorsque l’obscurité envahit le parc boisé où nous nous trouvons, nous rentrons profiter de l’ambiance intimiste de la cabane. Comme il n’y a aucune lumière aux alentours, la cabane est l’endroit idéal pour admirer les étoiles ! J’aime particulièrement le fait que le coin nuit est dans la partie basse de la cabane. Il faut emprunter l’escalier quelque peu exigu et se glisser dans la chambre, où l’on ne peut pas se tenir debout. Une fois arrivé dans le lit (très confortable), on se sent comme dans un cocon. Attention, si l’autre n’est pas encore couché et marche au dessus, les craquements et grincements du bois se font ressentir… après tout, nous sommes dans une cabane !

Bonne nuit !

Nous avons passé une nuit excellente avec le bruit de la pluie et le son de la nature au petit matin. À 8H30, nous nous levons pour récupérer un panier, au bout de la poulie, contenant nos petit-déjeuners… Ils sont composés de viennoiseries fraîches, ainsi que de produits locaux (jus, yaourt…). Une pointe de soleil nous accompagne dans la matinée et nous permet d’à nouveau profiter de la terrasse.

Un moment emblématique : hisser le panier du petit-déjeuner !
Local et délicieux !

Après avoir bien profité à nouveau de la cabane, il est temps de partir ! Je conseille à tous cette expérience, pour une occasion à fêter ou simplement une envie de nature. Si la cabane du verger est pour les couples, la cabane du pêcheur est, elle, adaptée aux familles.

Tarifs pour notre expérience : 160€ la nuit dans la Cabane du Verger ainsi que 20€ pour les petit-déjeuners. Des paniers apéritif ou dîner peuvent également être pris en option. Un accès au SPA (jacuzzi/sauna) peut également être réservé.

Sur mon compte instagram, je vous fait visiter la cabane en vidéo IGTV : ici !

Vous avez déjà profité d’un hébergement insolite ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Une bonne adresse pour le goûter : la Pâtisserie Poirier !

Vous savez à force que je suis une fan de pâtisseries et gâteaux en tout genre… Depuis mon arrivée à Tours, je cherche des endroits cosy pour le goûter et aujourd’hui j’ai trouvé une petite pépite : Pâtisserie Poirier ! Elle se trouve à Montlouis-sur-Loire à une quinzaine de minutes en voiture de Tours. Et voici ce que vous pouvez y trouver…

Je rejoins mon amie Raphaëlle sur la place François Mitterand au coeur de Montlouis-sur-Loire, là où se trouve notre adresse. La pâtisserie se trouve dans une ancienne ferme vigneronne restaurée. Nous découvrons une jolie terrasse qui promet de bon moment lorsque le temps le permet. Avec ces giboulées (de juin ?) que nous avons en ce moment en Touraine, il vaut mieux pour nous nous installer à l’intérieur.

La semaine précédente, j’avais discuté avec Camille, la gérante de cette jolie pâtisserie, et j’avais déjà repérer ma pâtisserie favorite : l’opéra au matcha ! Raphaëlle choisit une nouveauté : la charlotte au chocolat et nous accompagnons le tout d’un thé Damman.

Opéra matcha : crumble pistache chocolat blanc, mousseline au thé matcha, ganache citron vert, biscuit joconde au thé matcha et poudre de pistache

Nos deux gâteaux sont excellents. Pour les fans de matcha, l’opéra vous plaira à coup sûr ! Je le déguste avec un thé aux agrumes que Camille me conseille, et non pas un thé au jasmin qui peut s’avérer trop marqué avec le matcha (déjà bien particulier, mais j’adore !).

Camille a l’habitude de proposer des nouveautés pour varier sa vitrine. Des classiques restent toujours mais je trouve l’idée de découvrir de nouveaux goûts à mon prochain passage séduisante !

Charlotte au chocolat

Je choisis de ramener un cheesecake passion : biscuit spéculos, mousse cheesecake et insert passion et physalis pour prolonger l’expérience à la maison.

Le samedi et le dimanche, vous pouvez venir pour le brunch (il faut réserver) ! Oh et la boutique se situe sur l’itinéraire de la Loire à Vélo, pour une pause bien méritée… J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette belle adresse à deux pas de Tours. En tout cas, moi, j’y retournerai bientôt !

Pâtisserie Poirier

  • Horaires : 10H – 19H
  • Adresse : 2, place François Mitterrand 37270 Montlouis-Sur-Loire, Centre, France
  • Téléphone : 02 47 80 92 19

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

#cetétéjevisitelafrance : et si on redécouvrait notre patrimoine ?

Durant le confinement, j’ai suivi la création d’un mouvement, lancé par Patrimoine 2.0, autour du patrimoine et du # : « Cet été, je visite la France ! ». Ce hashtag vise à soutenir les différents sites touristiques touchés de plein fouet par l’arrêt de l’activité et le retour impossible à prévoir des touristes étrangers.

En effet, si toute l’économie est touchée, le secteur du tourisme va encore souffrir cette année ! Les différents évènements de 2019 et des années précédentes ne l’avait déjà pas épargné…

Certains le savent peut être déjà, mais j’ai terminé mes études l’an dernier en conservation-restauration du patrimoine à la Sorbonne. À présent, je travaille dans un des châteaux de la Loire. Ce sujet me touche donc particulièrement et je me sers de mon compte instagram pour vous donner envie de visiter la France !

Le château de Ternay, une pépite à 45min d’Azay-le-Rideau, proche des châteaux de la Loire

Depuis quelques temps, les thèmes de mon instagram se sont diversifiés : vous pouvez voir des tests de chambres d’hôtes et des visites de sites historiques, en particulier les châteaux. Je suis heureuse de voir votre intérêt à ce propos et beaucoup d’entre vous m’écrivent en me disant que pour une fois, cet été, ils vont penser à visiter leur région ou une région française qu’ils ne connaissent pas.

Le moulin de Gaubourg, à 1h20 de Tours, où nous avons séjourné une nuit et profité d’une table d’hôtes

Nous avons un pays au patrimoine riche et inestimable, et nous le connaissons parfois trop peu. Je m’inclus aussi dedans… Si pour certains la vision de vacances en France est un « échec » ou n’est pas assez dépaysante (suite à une année de travail difficile par exemple ou un confinement angoissant), j’affirme à 100% que c’est une idée reçue !

La gastronomie, l’histoire et le partage avec les locaux vous feront voyager à coup sûr. Je me donne ici en exemple : j’ai été invitée dans une chambre d’hôtes dans le Berry… là où j’ai habité toute mon enfance ! Eh bien j’ai découvert de nouvelles personnes, de nouveaux lieux, j’ai retrouvé des produits que j’aimais et pas une seule fois cela m’a empêché de déconnecter. Autre exemple, quand je suis allée dans une chambre d’hôtes en Anjou, ça n’était qu’à 1h20 de chez moi et j’ai découvert : l’histoire de cette région, du vin que je ne connaissais pas, des paysages de vignes magnifiques, une spécialité dessert incroyable…

Redécouvrir à l’occasion d’une nuit dans un château le patrimoine gastronomique de ma région : le Berry !

Les chambres d’hôtes sont selon moi le meilleur moyen de découvrir une région : on peut profiter des bons plans des locaux, de leur connaissance des plats ou spécialités à découvrir et l’accueil est beaucoup plus personnalisé qu’en hôtel. Alors si vous n’en avez jamais fait, cet été 2020 sera sans doute la meilleure occasion !

Faites-moi confiance, la France a beaucoup a nous offrir ! Alors tentons de soutenir à notre échelle les acteurs du patrimoine et du tourisme sous toutes ces formes. Et si vous n’êtes pas encore persuadés, suivez-moi sur instagram : de nouveaux lieux et découvertes arrivent très vite…

Et vous, vous visitez la France cet été ?

Béhuard, un village classé à l’UNESCO au bord de la Loire

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Une nuit au Château du Boisrenault

Les expériences exceptionnelles s’enchaînent en ce moment ! Et cette fois-ci, j’ai été invitée à passer une nuit dans un château… Une première pour moi ! Le château du Boisrenault se trouve à côté de la ville de Buzancais (36), dans le Berry. C’est une région que je connais bien car j’ai grandi non loin de Bourges. Toutefois, cette partie du Berry m’était inconnue et j’étais ravie de la découvrir à cette occasion.

Le château

De Tours, nous avons mis 1H30 pour atteindre le château. Nous sommes arrivés à 16h pour avoir le temps de profiter du lieu ! Il faisait 29 degrés et je savais que le temps se gâterait le lendemain. Quand nous arrivons à proximité du château, il se dévoile à travers les arbres.

Le château date du XIXème siècle mais a été bâti sur le modèle d’un château médiéval/renaissance. Des sculptures évoquent donc ces périodes, ainsi que la forme des fenêtres et des tours, mais à l’intérieur on reconnaît les goûts XIXème. On découvre premièrement un grand escalier en bois… Impressionnant ! Nous rencontrons Colas, le propriétaire du château qui nous accueille avec le sourire. On se sent tout de suite bien chez lui et il nous invite à faire « comme chez nous ». On se prête donc au jeu…

L’escalier

On découvre ensuite où l’on dormira cette nuit : dans la chambre Hadrien ! Elle est immense et percée de trois grands fenêtres qui lui procurent une superbe luminosité. La salle de bain fait rêver, surtout avec cette grand baignoire avec vue sur la campagne

Notre chambre !
Et la fameuse baignoire !

Il est maintenant temps de découvrir le parc et les alentours ! Nous n’avons pas pu profiter de la piscine car elle était en train d’être repeinte : ça n’est que partie remise. La façade du château vue du parc est impressionnante.

Comme nous étions les seuls hôtes à séjourner au château ce jour-là, Colas nous a autorisé à ouvrir les portes et découvrir les différents pièces du château ! On a donc vu les chambres d’hôtes mais aussi les gîtes, tous aussi confortables les uns que les autres. Nous sommes allés jusqu’au grenier qui témoigne vraiment d’un château familial ayant vu passer plusieurs générations.

Une autre chambre d’hôtes

À 20H, nous sommes attendus pour le dîner. L’endroit est génial : on mange sur la terrasse du château, juste au dessus de l’escalier qui donne sur le parc. Il fait bon, la vue est magique : une bonne soirée en perspective. Colas nous prépare des plats en toute simplicité mais délicieux ! Du fromage frais, une salade, des lentilles du Berry accompagnées de fêta, de légumes poivrons/courgettes/aubergines à la plancha (petit clin d’oeil à Colas si tu passes par ici 😉 ), des fromages régionaux, du Reuilly blanc, du pain au levain naturel maison et enfin une délicieuse mousse au chocolat. Bref : on a adoré !

Le dîner avec vue !

Il est temps d’aller dormir, et quelle nuit ! Le lit est grand et super confortable, et aucun bruit ne vient perturber le sommeil. Le lendemain matin on profite d’un délicieux petit déjeuner avec fruits frais, miel de Buzancais, confitures maison, fruits secs et jus de pomme artisanal. J’ai profité de la belle baignoire pour prendre un bain et profiter des derniers moments au château du Boisrenault.

Petit-déjeuner royal

Voici les tarifs des chambres d’hôtes (petits-déjeuners inclus) :

  • Chambre double deluxe (la chambre où nous étions) : 116€ pour 2 personnes
  • Chambre double supérieure (avec lit à baldaquin) : 96€ pour 2 personnes
  • Chambre double standard : 90€ pour 2 personnes

En repartant, nous avons déjeuné dans un bon petit restaurant à Buzancais : « Au croissant », nous avons acheté du Valencay (fromage de chèvre de la région) et nous sommes passés chez Vigean, pour acheter de l’huile d’olive de qualité.

Aux alentours, beaucoup de châteaux et petits villages se visitent et offrent de quoi faire pour un weekend, ou plus !

Merci Helène & Colas pour cette belle invitation et pour votre accueil !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Le moulin de Gaubourg », un havre de paix au coeur des vignes

J’étais trop heureuse de vous l’annoncer en stories sur instagram : j’ai été invitée à découvrir une chambre d’hôtes située en Anjou ! J’en reviens tout juste et je voulais partager avec vous ce superbe moment, en vous racontant mon expérience mais aussi en vous donnant toutes les informations nécessaires si vous souhaitez vous y rendre…

Sur la route pour arriver au Moulin de Gaubourg, on se rend compte qu’il n’est pas le seul ! Des moulins à eau et à vent peuplent les alentours. Les vignes aussi sont très présentes, et promettent dégustations et découvertes.

Nous sommes arrivés au moulin en fin de journée, vers 18h, pour pouvoir profiter du lieu et du beau temps ! Sophie nous accueille et après nous avoir montré notre chambre, nous guide à travers le lieu et nous parle de son histoire. Dans le hall d’entrée, une plaque de verre au sol nous montre la rivière qui passe juste en dessous ! Trois chambres sont disponibles et une peut accueillir des parents avec enfants. Ou des adultes souhaitant partager une chambre ! Voici les prix (petit-déjeuners compris !) :

  • Tarif pour 1 personne : 75 euros
  • Tarif pour 2 personnes 85 euros
La vue de l’étage du moulin, sur le jardin !

Notre chambre « Hipolyte », située au rez-de-chaussée, nous a beaucoup plu : elle était très bien décorée (tons bleu pastel !), dotée d’une belle salle de bain avec douche à l’italienne et même d’une terrasse ! On serait bien restés plus longtemps…

Le soir, nous étions attendus pour dîner ! Et c’est pour moi la première fois que je fais une table d’hôtes. Sophie nous conseille de nous promener dans les vignes en attendant et au retour, nous croisons Franck qui nous propose gentiment de mettre à notre disposition une barque pour une balade le lendemain.

Merci Félix pour ce délicieux repas !

Je suis végétarienne (je l’avais précisé quelques jours avant) et j’étais ravie de trouver un menu adapté à mes habitudes alimentaires ! Je me suis régalée du début à la fin. Nous avons mangé en entrée des galipettes, une spécialité d’Anjou à base de champignons. Ensuite, un délicieux risotto aux asperges et aux notes acidulées nous attendait. Et enfin en dessert, nous avons découvert le crémet d’Anjou : un dessert (mais qui peut se manger salé !) à base de crème fouettée, blanc en neige et sucre ! Un régal absolu, il faut que j’essaie d’en refaire ou de trouver des endroits où en déguster.

Un crémet d’Anjou avec de la confiture de prune !

Nous découvrons un bon vin rosé pétillant : les perles de Gaubourg ! Nous sommes obligés d’en ramener quelques bouteilles en Touraine…

Les lits sont très confortables et tout est très calme, alors la nuit a été bonne ! Le lendemain matin, nous montons au premier étage pour le petit-déjeuner. La pièce est agréable avec une baie vitrée donnant sur autre terrasse avec vue sur les arbres…

Confitures et yaourts de la région !

Une fois le ventre bien rempli, il est temps d’aller faire de la barque (bonne ou mauvaise idée du coup ?). On hésite à se lancer de peur de tomber à l’eau mais non, tout se passe bien et on passe une demi-heure à remonter la rivière avec le soleil entre les arbres.

Et voilà, il est déjà temps de partir ! Je vous conseille vraiment de rester plusieurs jours pour profiter du lieu et surtout des alentours où il y a beaucoup de choses à faire. Nous avions prévu de visiter le château de Brissac ou celui de Serrant mais ils étaient fermés en raison de la crise sanitaire.

Vous pouvez aussi visiter : la ville d’Angers avec son château et ses musées, le zoo de Doué-la-Fontaine, le Cadre Noir à Saumur, venir à l’occasion du Festival estival de Trélazé (bon, pas cette année !), visiter des champignonnières ou des villages troglodytes. Il y a encore tant de choses à faire ! Sophie saura vous conseiller sur le meilleur itinéraire durant votre séjour. Et quoi de mieux après une bonne journée de visite que de se détendre dans une belle chambre d’hôtes…

Nous, nous avons opté (sur les conseils de Sophie) pour la visite du très beau village de Béhuard (classé au patrimoine mondial de l’UNESCO).

Béhuard et sa superbe église du XVème siècle

Et si cette crise sanitaire nous permettait de mieux connaître nos régions ? Personnellement, je n’ai pas trop envie d’aller en ville en ce moment alors un lieu comme le moulin de Gaubourg est l’endroit parfait : au coeur de la nature et à proximité de tout.

Merci à Sophie, Franck, Diane, Félix & Ophélie pour cette belle invitation !

Et vous, vous avez envie de visiter la France cet été ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Balade en Touraine #2 : une journée à Amboise

Après la levée du confinement, j’ai fait une petite liste de villes et villages aux alentours de Tours pour une balade. Je cherchais des lieux où idéalement on ne croiserait pas grand monde ! J’avais notamment noté Chédigny, mais une abonnée m’a dit sur instagram qu’elle avait été très étonnée d’y trouver un grand nombre de personne.

Nous avons donc choisi d’aller à Amboise, premièrement pour pique-niquer sur les bords de Loire ! Je préfère la berge qui offre une belle vue sur le château, même si elle offre moins d’espaces que celle d’en face.

On ne s’était pas méfié du soleil mais il était tout de même fort ! Moi qui ne prend jamais de coup de soleil, j’avais les bras bien rouges en fin de journée… On voit bien qu’on est restés à l’intérieur pendant longtemps… Après manger, la visite se poursuit dans Amboise. Nous ne croisons pas foule mais il y a un petit peu d’animation.

J’en profite pour acheter quelques gourmandises dans les boutiques : histoire d’aider un peu les commerçants qui relancent tout juste leur activité ! J’ai fait quelques achats dans la biscuiterie au pied du château ainsi que chez Le comptoir des reines (une très jolie boutique et ses gérants très gentils !). J’y ai repéré un parfum à la rose dans un sublime flacon que j’ajoute à ma liste pour mon anniversaire…

Nous passons ensuite devant le Clos Lucé mais il semble fermé. J’avais cru lire qu’il était déjà ouvert, mais non : il rouvrira ses portes à partir du 20 mai !

Nous décidons donc de poursuivre notre balade jusqu’à Château Gaillard, le château souvent moins connu d’Amboise. J’avais eu l’occasion de le visiter avec une amie qui y travaillait quelques années auparavant. Et nous avons eu de la chance : le château venait juste de rouvrir (la veille).

Quelques familles s’y baladaient mais nous n’étions pas nombreux ! Après avoir profité des transats et des jardins, on pénètre à l’intérieur du château. Il est magnifiquement restauré et la visite est très riche. Je gardais un beau souvenir de l’orangerie et des cuisines que j’ai pris plaisir à redécouvrir !

Nous finissons la visite avec un jus d’orange pressé sur les tables au soleil et il est déjà temps de rentrer. En temps normal, nous aurions mangé au restaurant ou bu un verre de vin quelque part. Mais pas cette fois, il faudra encore être patients !

Toutefois, on m’a conseillé plusieurs fois en story un coffee shop qui a l’air d’avoir du succès : Chantilly co ! Je vais donc devoir revenir pour tester ça…

Vous connaissez Amboise ?

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Mon retour sur les protections hygiéniques lavables après 8 mois d’utilisation

En août dernier j’entamais une transition dans ma façon de consommer : je décidais de remplacer mes protections hygiéniques habituelles par des protections lavables.

Voici mon parcours en bref :

2015, on tente la cup

Après avoir utilisé depuis mes premières règles des protections classiques et parfois nocives pour notre organisme, je passais en 2015 à la cup. Je trouvais ça pratique et je n’avais pas forcément de difficulté à la placer mais elle fuyait tout le temps… J’étais donc repassée aux protections classiques petit à petit.

Premières protections lavables

En créant mon compte instagram, en 2015 également, je tombe sur des tas de blogs sur le thème du bio et je découvre l’existence des protections lavables. J’achète sur le site Dans ma culotte des protèges slips que j’ai toujours aujourd’hui. Mais je n’avais jamais passé le cap du lavable pour les moments de mon cycle où j’ai vraiment mes règles.

Août 2019

C’est le début d’une série de partenariats autour des protections lavables qui va me faire changer mes habitudes du tout au tout. Après être passée aux tampons bio et biodégradables de la marque HelloSerena, je reçois un kit découverte de serviettes lavables Hannahpad. Ensuite, les marques Fempo et Réjeanne me font tester leurs culottes de règles.

Pour toutes les remarques sur ces protections, les +, les -, les prix et autres, je vous conseille d’aller sur mon profil instagram et de regarder la story à la Une nommée « #1 » !

Et maintenant ?

Depuis 8 mois j’utilise donc exclusivement ces différentes protections lavables. J’ai utilisé des tampons uniquement pour la piscine. Je n’ai donc pas créé beaucoup de déchets depuis 8 mois ! Et j’en suis super contente.

Mais maintenant, est-ce que j’ai envie de continuer ? Eh bien oui ! Je m’y suis totalement habituée. Tout n’est cependant pas parfait alors voici ce qu’idéalement j’aimerais changer.

Préférences

J’ai une grande préférence pour les culottes de règles qui sont tout simplement impressionnantes. Aucune fuite, elles sont invisibles, confortables et absorbent parfaitement l’humidité. Je suis vraiment conquise. J’aimerais en avoir pour chaque jour de la semaine mais le prix me retient un peu…

Alors j’alterne avec mes serviettes lavables. J’en avais acheté deux autres en magasin bio et je les préfèrent aux Hannahpad pour deux raisons : elles glissent moins et leur couleur sombre me permet de ne pas m’agacer à essayer d’enlever toutes les tâches… Pour les serviettes lavables je vous conseille vraiment d’en choisir avec du tissu de couleur sombre car les tâches restent malgré tous mes efforts ! On se relâche une fois en ne les lavant pas tout de suite et hop, ça ne s’en va plus… Sauf à 90 degrés en les laissant tremper un peu avant dans de l’eau de javel.

Ma remarque est toutefois vraiment « pratique », car elles absorbent très bien également et sont disponibles en plusieurs tailles et selon les flux.

Conclusion

Je me suis totalement habituée aux protections lavables et je compte bien continuer à les utiliser. L’étape du lavage ne me rebute absolument pas, surtout pour les culottes de règles qui sont plus facile à laver. J’en rachèterai une bientôt !

Sinon, pour les moments où ça n’est pas pratique d’apporter ce type de protections, j’ai des serviettes et protèges slips jetables de la marque Les Petites Choses, respectueuses de notre corps et de l’environnement.

Et vous, vous avez déjà testé les protections lavables ?

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

Mes bonnes adresses pour un goûter à Paris

J’arpente très souvent Paris de part en part à la recherche de bonnes adresses et je vais vous partager dans cet article trois endroits pour faire une petite pause sucrée !

  • Café Partisan

36 Rue de Turbigo, 75003 Paris

J’ai découvert ce café près du Centre Pompidou par hasard cet été et depuis c’est un plaisir à chaque fois d’y retourner ! Je suis fan de la déco, et les jours de soleil les baies vitrées sont ouvertes… trop agréable. Ma boisson préféré là-bas : le matcha latte glacé. Pour moi le meilleur de Paris, et j’en ai goûté des dizaines. Leurs gâteaux changent souvent et pour avoir testé les cookies ils étaient également délicieux.

Une adresse parfaite pour se poser à n’importe quel moment de la journée.

Instagram

Ce jour-là j’ai testé le chai latte glacé et ce cookie matcha chocolat blanc : tuerie !
  • Les Commères

31 Rue Victor Massé, 75009 Paris

Les Commères, je n’ai eu le temps d’y aller qu’une seule fois mais j’ai tellement hâte d’y retourner ! Le concept ? Les pâtisseries sont montées devant vos yeux. Et un cocktail y est associé. Le combo cocktail/pâtisserie ça change et c’est un plaisir ! Vous avez largement le choix entre les pâtisseries et si le cocktail associé ne vous plait pas vous pouvez en changer. Il y a même parfois des cours de pâtisseries… à faire aussi.

Pour papoter entre copines et se régaler c’est vraiment l’endroit parfait !

Les PâtisseriesLes cocktailsInstagram

Le régal absolu regardez-moi cette crème pâtissière
  • Popelini

Il y a plusieurs Popelini dans Paris et c’est une pause sucrée à laquelle j’ai du mal à résister… Ces choux sont tellement bons ! Un peu cher certes mais pour les avoir quasiment tous goûtés c’est impossible d’être déçu. J’aime particulièrement celui à la rose et j’avais goûté en février celui à la frangipane c’était un délice ! Ils font assez souvent des goûts différents donc n’hésitez pas à vérifier quand vous passez devant…

Les parfumsInstagram

Tous aussi bons les uns que les autres…
  • Mandarine & Capucine

94 Rue d’Aboukir, 75002 Paris

Niveau lieu et déco il est difficile de faire mieux que chez Mandarine & Capucine ! Vous pouvez prendre un goûter mais aussi manger le midi et… il y a également un bar à fleurs séchées. On mange au milieu des bouquets et des plantes. Les fleurs comestibles sont mises à l’honneur et tout est végétarien et sans gluten. J’ai mangé un granola à la rose incroyable… À tester !

La boutiqueLes bouquetsInstagram

Granola à la rose et bananabread

J’ai encore plein d’adresses parisiennes à vous partager alors restez connectés !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Le bar à fleurs séchées chez Mandarine & Capucine

Mis en avant

« Aurelia Probiotic Skincare », une routine complète pour peaux sensibles

J’ai reçu il y a quelques temps déjà une routine Aurelia Probiotic Skincare ! C’est une marque british et sa fondatrice est Claire Vero. Ces produits ont la particularité d’être très riches en probiotiques, qui participent à la régénération de la peau. Ils sont particulièrement conseillés pour les peaux sensibles. Voici maintenant ce que j’en ai pensé…

On commence par cette petite pépite ! Le nettoyant est vendu avec à l’intérieur de la boîte une lingette de mousseline en bambou. Car voici comment on doit l’utiliser : le produit s’applique sur peau sèche et se retire avec la lingette humidifiée lorsque l’on a bien massé. Cela permet de retirer en douceur toutes les impuretés et le maquillage. Il laisse la peau très propre et nette. Au niveau de l’odeur elle est assez discrète, il est indiqué : camomille, eucalyptus, romarin et bergamote. Personnellement je sens surtout le romarin !

1ère étape : le nettoyant

Le sérum s’applique après le nettoyant (j’utilise entre temps une lotion tonique) et vient revitaliser et illuminer la peau. Il est à base de jasmin, frangipanier, tubéreuse et mandarine. Je sens surtout les notes de jasmin. J’aime particulièrement les odeurs de fleurs alors avec ces produits je suis ravie ! Le sérum s’applique très facilement car il est fluide. Il ne colle pas du tout et permet d’appliquer sans problème une crème ensuite.

2ème étape : le sérum

Le coup de coeur est pour ce produit ! Son odeur et sa texture sont dingues !! Elle sent à à la fois les fleurs et le bébé c’est un vrai plaisir de l’appliquer. Elle hydrate bien et son aspect onctueux est bien absorbé par la peau. Il faut vraiment peu de produit pour une application uniforme. C’est le produit que j’ai préféré dans cette routine !

3ème et dernière étape : la crème hydratante

Le test est donc une réussite ! Niveau composition, les produits sont tous marqués comme « bon » sur Yuka.

Vous connaissiez cette marque ?

Une surprise arrive très vite sur mon compte instagram avec cette marque… Restez connectés !

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Mon petit coin vert », un bout de jardin chez vous

J’ai reçu il y a quelques jours un colis de la part de Freixenet avec à l’intérieur tout ce qu’il faut pour organiser un apéritif… Entre temps, le confinement a été annoncé ! Alors les apéros attendront mais dans le colis se trouvait une box « Mon petit coin vert« , qui va m’occuper pendant ces prochaines semaines…

« Mon petit coin vert » c’est donc une box pour planter des petits légumes et autres herbes chez soi ! J’ai reçu 5 sachets contenants :

  • des radis ronds Raxe
  • des tomates cerise poire rouge
  • de la coriandre à petites graines
  • des concombre zehneria scabra
  • des carottes touchon
Des tas de petites graines bio !

Dans le colis, un petit guide très complet vous explique tout sur ces graines : quand et comment les planter, des astuces pour qu’elles poussent plus vite et les étapes jusqu’à la récolte ! Il y a également des pastilles de coco composées de fibre de coco compressées pour planter toute l’année. Car il est conseillé de planter en pleine terre de mai à septembre ! Comme je suis en appartement, j’ai utilisé ces petites pastilles le temps que les graines prennent pour les planter dans un jardin.

Les pastilles de coco avant utilisation

J’ai commencé par les radis et au bout de trois jours, de petites pousses apparaissaient ! C’est vraiment sympa à regarder évoluer, j’ai l’impression qu’elles vont vite être à l’étroit… Il est indiqué sur le petit guide que la levée se fait au bout de 7 jours, elles sont donc précoces !

Lorsque l’on pourra à nouveau aller et venir où on veut je planterais toutes les graines dans des endroits adaptés, j’ai hâte d’avoir mon mini jardin chez moi !

Vous connaissiez ce concept de box ?

Le guide

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Dr. Hauschka », naturel et sensorialité

Lorsque je vivais à Rome en 2017, ma colocataire m’a fait découvrir cette marque lors d’un passage au magasin bio ! Le packaging est élégant et il y a un beau choix de gammes. Elle m’avait surtout conseillé un des trois produits que je teste aujourd’hui : la crème purifiante pour le visage. Je l’ai utilisée et rachetée plusieurs fois tant j’étais convaincue. À présent, j’ai pu tester la routine peaux sensibles de la marque et voici mon ressenti.

La routine que je teste en ce moment contient :

  • cette crème purifiante, à appliquer et presser sur visage humide
  • une lotion tonifiante
  • une crème de jour à la rose

La crème purifiante est composée de petits grains qui viennent masser la peau. Le teint est éclaircit et le grain de peau lissé, c’est impressionnant ! L’odeur est très légère, difficile de savoir ce que ça sent exactement. Pour l’avoir déjà utilisée le seul bémol est qu’à la fin, le reste du tube sèche assez vite (la matière du tube se troue au fil du temps si on ne fait pas attention) et n’est parfois plus utilisable. Et vu le prix, c’est bien dommage…

L’étape indispensable du matin : la lotion tonique !

La lotion tonique est aussi une merveille ! J’en avais une de chez Antipodes que je désespérai de ne pas pouvoir remplacer (les produits viennent de Nouvelle-Zélande alors je voulais trouver quelque chose fabriqué au moins en Europe)… La lotion de chez Dr. Hauschka sent bon la rose et réveille instantanément la peau ! Les produits Dr. Hauschka sont fabriqués en Allemagne alors c’est déjà plus raisonnable.

Enfin, je teste aussi la crème de jour à la rose ! Elle est très agréable à appliquer et ne colle pas, la peau l’absorbe immédiatement. Au moment de sortir la crème du tube il y a parfois un peu d’huile qui sort mais une fois mélangée avec le reste de la crème il n’y a pas d’effet gras.

Cette routine Dr. Hauschka est donc une petite pépite, avec une composition totalement naturelle et des effets sur la peau visibles dès les premières utilisations ! Ces produits se trouvent facilement en magasin bio si vous voulez tester. Le prix de cette routine s’élève à 53,60€.

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

The People Hostel x Étape 84 à Tours, entre vélos et châteaux

Parmi les petites pépites que je découvre à Tours depuis mon emménagement, il y a The People Hostel ! Dans le centre de Tours, cette auberge de jeunesse a ouvert il y a seulement quatre mois et est déjà un lieu très vivant.

Le rez-de-chaussée et le bar ouvert toute la journée

J’ai pu tout d’abord tester leur restaurant, et en particulier le brunch du dimanche. Le restaurant s’appelle Étape 84, ce qui fait penser au cyclisme ! Et c’est voulu… Vous connaissez La Loire à Vélo ? C’est une route touristique cyclable de 800km qui passe à Tours et dans la région des châteaux de la Loire (je vous ferai un article plus complet cet été !). C’est vraiment quelque chose que je veux faire un jour ! Si c’est dans votre programme, The People Hostel sera vraiment une étape parfaite et je vous explique pourquoi !

Les chambres privatives

« Hostel » indique donc que c’est une auberge de jeunesse, mais pas que ! Il y a différents types de chambres et vous pouvez tout à fait choisir des chambres privées. Il est possible de réserver : une chambre suite pour 6 personnes, des chambres privatives (lits superposés ou lits doubles), ou des chambres familiales avec un grand lit double et des lits superposés. Pour ceux qui préfèreraient l’expérience des dortoirs, ils possèdent quatre lits maximum et la salle de bain est à l’intérieur du dortoir. Il est aussi possible d’utiliser une cuisine mise à disposition. Les dortoirs sont à partir de 19€ et les chambres privatives à partir de 49€. Pour la qualité du lieu et tout ce qu’il offre, je trouve ça vraiment abordable.

Les lits superposés (il y a les mêmes dans les dortoirs !)

Le restaurant est ouvert midi et soir et le bar est ouvert toute la journée. J’aime beaucoup la décoration des espaces communs et l’éclairage ! Pour les espaces chambres, tout est très simple et propre, et la literie de qualité. Au rez-de-chaussée, à côté du bar, il y a une petite boutique qui mets en avant des produits et créateurs de la région. Des événements sont souvent organisés et… le dimanche c’est brunch !

Je suis fan !

Le brunch est un buffet, et il y a de quoi se régaler ! J’ai adoré les pancakes, les viennoiseries, les oeufs, les jus… Et la salle du restaurant est vraiment très belle, on s’y sent bien. La grande baie vitrée et la future terrasse offriront de beaux moments en été. Je reviendrai voir ! La formule brunch est à 22,50€.

Tout fait envie !

The People Hostel se trouve déjà à Paris, à Lille et bientôt à Marseille et Strasbourg ! J’ai trop envie de découvrir ces différents lieux qui ont chacun leur particularité…

Vous connaissiez The People Hostel ou c’est la première fois que vous en entendez parler ? Vous aimez ou avez déjà testé le concept des auberges de jeunesse ?

Vue plongeante du 6ème étage

Je vous dis à bientôt sur le blog ou sur instagram, ou nous sommes presque 11 000… Un grand merci !!

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Unisoap », lutter contre le gaspillage des savons à usage unique

Il y a quelques années, j’ai découvert l’association Unisoap qui récupère les savons à usage unique dans les hôtels à des fins humanitaires. J’avais pu les soutenir en leur donnant de la visibilité dans le cadre d’une collaboration, et aujourd’hui par cet article je voudrais mettre à nouveau en lumière ce qu’ils réalisent depuis plusieurs années ! Et c’est impressionnant…

Le mieux, c’est de vous donner quelques chiffres ! Le premier constat est celui-ci : 2,2 millions d’enfants par an meurent de maladies liées au manque d’hygiène. Pendant ce temps, 51 millions de savons sont jetés tous les ans par les hôtels en France. Étant donné se laver les mains peut réduire de 50% les maladies, l’accès à l’hygiène est au coeur des valeurs de UNISOAP.

Le côté écologique n’est pas à négliger : récupérer et recycler ces savons empêche un sacré gâchis. De plus, UNISOAP crée de l’emploi auprès de travailleurs handicapés pour le recyclage des savons.

Voici le processus en 4 étapes :

  1. Collecter les savons usagés jetés par les hôtels (en collaboration avec eux)
  2. Recycler les savons
  3. Distribuer les savons aux associations partenaires et ONG
  4. Sensibiliser les populations à l’hygiène
Le personnel des hôtels collecte les savons dans ces box !

Je trouve que cette association géniale car elle allie plusieurs aspects : l’écologie, l’humanitaire mais aussi le social. Ce sont pour moi des initiatives à encourager fortement !

J’espère que la découverte vous aura plu, on se retrouve vite sur Instagram et avec de nouveaux articles par ici.

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Si vous êtes un hôtel, n’hésitez pas à contacter Pauline GRUMEL à l’adresse pauline@unisoap.org pour plus d’informations !

Mis en avant

Balades en Touraine #1 – Un weekend à Tours

Certains d’entre vous le savent, en début de mois je suis passée de parisienne à tourangelle ! J’ai trouvé un travail dans cette région et je suis partie de Paris malgré mon amour infini pour cette ville…

Cet article est le premier d’une série sur mes balades en Touraine ! Tours et sa région sont si riches que je vais avoir beaucoup de choses à vous dire. Et on commence avec mon premier weekend à Tours après des années. Car oui, je connaissais déjà Tours ! J’y ai étudié deux ans au tout début de mes études d’histoire de l’art. Je n’étais donc pas tout à fait dépaysée et tellement de nouvelles adresses ont ouvert que j’ai besoin du blog pour toutes vous les partager !

Ce premier article vous donnera donc des idées pour un weekend à Tours car une amie ne connaissant absolument pas la ville est venue me rendre visite. Je lui avait préparé un petit programme pour quelle la découvre au mieux et elle a adoré ! Je vous le partage donc par ici.

Gare et rue nationale

En sortant de la gare, nous nous sommes dirigées vers la place Jean Jaurès et son imposant Hôtel de ville par Victor Laloux, architecte du musée d’Orsay à Paris ! En longeant la grande rue Nationale, on profite des allées très larges pour faire quelques magasins et enseignes internationales.

Direction le Vieux-Tours

En tournant à gauche de la rue Nationale vers le Grand Opéra de Tours, on arrive dans mon quartier préféré en empruntant la jolie rue de la Scellerie. Antiquaires, livres, boutiques de déco, de jolis habits… Tout y est. Ce quartier a un charme fou. Nous passons entre midi et deux donc plusieurs boutiques sont fermées… Nous décidons donc de nous restaurer !

Session boutiques

Après avoir englouti un bagel chez Bagel’s corner, direction les boutiques. Mes deux coups de coeur du jour : Nomad, au 85 rue de la Scellerie et Maison Nomad au 73 de cette même rue.

Instagram : @maison_nomad

À la première adresse, vous trouverez des habits et accessoires absolument canons ! Maison Nomad est, elle, concentrée sur la décoration et la maison. Tout est splendide, le coup de coeur assuré. Regardez d’ailleurs ce joli t-shirt déniché chez Nomad :

Paris toujours dans mon ♡

Moment patrimoine

Pendant l’après-midi, nous décidons de visiter le Musée des Beaux-arts de Tours. Les collections sont riches et le musée rénové il y a peu offre un moment hors du temps. Juste à côté, la cathédrale Saint-Gatien est superbe à l’extérieur, mais il faut entrer pour découvrir le cloître de la Psalette, une merveille d’architecture.

Les incontournables

Il faut bien sûr aller voir la célèbre Place Plumereau et sa voisine, la place du Grand marché (plus connue sous le nom de place du Monstre en raison de la sculpture de Xavier Veilhan de 4 mètres qui s’y trouve depuis 2004 !). La rue Colbert est également un incontournable, surtout pour les restaurants et salons de thés ! On s’est d’ailleurs installées confortablement dans des canapés chez Le Petit Atelier avec un bon matcha latte…

Instagram : @lepetitateliertours

Le soir

Le soir, nous avons dégusté un très bon burger chez Frenchy’s burger, place du Monstre. Un peu déçues de payer assez cher ce dernier, mais qu’il y ait également un supplément pour les frites… et les sauces ! Je conseille de prendre la taille la plus petite (car le burger est dispo en 3 tailles) et ainsi de profiter des frites. Mais c’est tout de même onéreux

Pour prendre un verre ensuite, la place Plumereau offre l’embarras du choix… Le bar Les trois rois devrait ravir tout le monde, je conseille le « spritz » au saint-germain et fleur de sureau, un délice.

Il y a encore des tas de choses à faire, notamment du côté de la basilique Saint-Martin de Tours, de la Tour Charlemagne et des Halles.

Alors, convaincus ?

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Cuure », recevoir chaque mois des compléments choisis avec soin

Vous connaissez peut être ma passion pour les cures naturelles ! Mais attention, pas les cures amaigrissantes ou autre… Plutôt des cures pour renforcer son système immunitaire et retrouver un petit peu d’énergie pendant les moments de fatigue. Au début de cet hiver, j’ai commencé à prendre comme tous les ans du magnésium. Ensuite, j’ai enchaîné avec une cure d’une vingtaine de jours au plasma marin Thalgo. J’ai même pris début décembre pendant trois jours des shots LACIME pour me rebooster !

À présent, je vais tester CUURE. La première étape de cette cure est de remplir un questionnaire en ligne pour cibler nos besoins.

Une fois le questionnaire rempli, on nous propose des compléments en lien avec notre mode de vie ou ce que l’on recherche. Pour ma part, j’ai eu :

  • Vitamine B12 –> je suis végétarienne, cette vitamine peut manquer parfois et en plus elle redonne de l’énergie
  • Oméga végétal –> de nombreuses qualités, aussi liées à la vision (fatigue des yeux etc)
  • Zinc –> très bon pour la peau et les cheveux
  • B Complexe –> 8 vitamines pour l’équilibre du métabolisme
  • Vitamine C –> bien connue pour son renforcement du système immunitaire et pour la réduction de la fatigue

Bien évidement, à côté de ces petits + je mange équilibré, je dors 8h par nuit, je marche, je fais attention à moi et à ma santé en général ! Ces compléments sont donc là pour aider mais l’essentiel est bien de prendre soin de soi.

CUURE est assez original car on reçoit chaque dose par jour dans un petit sachet (bientôt 100% recyclable). La CUURE que j’ai choisi dure un mois, j’ai donc juste à ouvrir un petit sachet chaque matin et à prendre ce qui est à l’intérieur, déjà compté et dosé. Simple et efficace !

Il est important pour moi que les compléments soient faits en France. Autre chose positive : lorsque j’ai reçu le colis il n’y avait aucun surremballage, on voit que la marque tient à réduire son impact environnemental et j’apprécie cela !

Vous vous en doutez, tout cela à un prix… Et bien que cette CUURE me soit offert dans le cadre d’un partenariat, je suis transparente là-dessus. Pour une cure d’un mois composée de 5 compléments différents j’en ai eu pour presque 50€. L’Oméga végétal était le plus cher, 18€ par mois. Le Zinc ou la Vitamine B12 coûtait 6€ par mois.

Je pense que pour les plus à l’aise avec les compléments, les sachets individuels ne sont pas forcément les plus avantageux. En revanche, pour ceux qui s’y connaissent moins et ne savent pas vraiment doser ou se lancer, c’est l’idéal !

J’ai un code qui vous offre -30% sur votre première commande (un peu plus donc que les -20% habituels) : EMMY817

Exemple pour une commande similaire à ce que j’ai reçu !

Si vous avez des questions n’hésitez pas à m’écrire et aussi à me dire ce que vous pensez de CUURE !

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« L’Oenovice », bulles et saveurs au coeur du 11ème

Félicitations, vous venez de trouver la future adresse que vous testerez lors d’une prochaine sortie… « Une idée pour un bon restau à tester ? Un truc qui change ! », « Oui : l’Oenovice ! ». Pourquoi il faut y aller ? Ce qu’on y trouve et qu’il n’y a pas ailleurs ? Je vous explique :

Simon a ouvert l’Oenovice près d’Oberkampf, au 33 de la rue de Crussol. Quand on arrive dans cette petite rue, on remarque la façade du restaurant, tout en baies vitrées. Vient le moment de s’installer et de découvrir la carte. Au menu, des plats à partager (ou non) qui font bien envie. Tout est bien évidemment fait maison, et nous rencontrons Mariah, la chef passionnée, qui nous présente les saveurs des plats que l’on s’apprête à commander. On a hâte !

À deux pas d’Oberkampf

Simon prend le relais et nous apprend qu’originaire de Champagne, cela lui tient tout particulièrement à coeur de servir la boisson star de la région dans son restaurant. On peut donc commander différents champagnes au verre. Nous goûtons ceux qu’il propose à la carte et je goûte pour la première fois un champagne rosé. Une belle découverte !

Les premiers plats arrivent et la dégustation commence. Nous commençons avec les gyoza de légumes au tofu et poireaux. Ils sont moelleux et accompagnés d’une salade asiatique délicieusement assaisonnée. Nous goûtons aussi le houmous de betterave avec ses figues et noisettes. Il est frais et accompagné de bon pain provenant de la boulangerie Utopie

Gyozas aux légumes et houmous de betterave

Le camembert rôti arrive et est servi avec des pommes et des noix. C’est incroyable, ça fond en bouche… Mon plat favori parmi ceux testés, bien que j’hésite avec celui qui suit : le chou-fleur grillé avec ses épices du Liban et sa fêta panée. Je pense qu’il n’y a rien à ajouter, la liste des ingrédients fait tout. On découvre même des choux de Bruxelles frits… si si… et c’est un régal.

Le merveilleux camembert rôti
Vous ne verrez plus les choux fleurs et les choux de Bruxelles de la même façon après ça…

Pour finir, une petite note sucrée arrive sur la table. Le tiramisù est servi de façon originale : on verse la tasse de café dedans (comme il ne contient pas encore de café), on pique pour faire de petits trous et le café s’imprègne dans la crème !

L’Oenovice est un restaurant très agréable où vous pouvez découvrir de nouvelles saveurs associées à des plats et des ingrédients que l’on consomme plus ou moins souvent. Par exemple, le camembert rôti : c’est un plat que l’on peut avoir l’habitude de déguster. Oui mais non. Pas celui de l’Oenovice, celui-là vous ne le connaissez pas encore et il faudra venir le goûter car il est unique ! C’est la surprise à chaque première bouchée, c’est ce qui m’a vraiment plu. Simon prend le temps d’expliquer à ses clients la carte et ce qu’elle contient. Merci à lui de rendre un repas dans son restaurant chaleureux et unique. Mariah réfléchit à de nouvelles idées pour la carte et j’ai hâte de voir ce qu’elle proposera ! Je viendrais bien sûr goûter tout cela, certaine de passer un excellent moment.

L’Oenovice

33 rue de Crussol / 75011 Paris

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

«Ammazza », la bonne adresse pour une pizza dans le 11ème

Il est possible que vous connaissiez déjà mon amour pour les pizzas. J’en ai testé beaucoup à Paris, des enseignes les plus connues au moins connues… La surprise vient de chez Ammazza, et je vous explique pourquoi par ici !

Ammazza se trouve dans le 11ème arrondissement de Paris, près de la Place de la Bastille. Après avoir quitté la très animée rue de la Roquette, on arrive rue Saint-Sabin où la devanture d’Ammazza promet déjà un moment chaleureux. Je suis fan de la décoration et de l’éclairage. Je suis venue le soir mais le midi ça doit être tout autant agréable !

Le bar à cocktails

Après avoir étudié la carte, on se décide à choisir deux pizzas. Il y en a une dizaine à la carte, de quoi hésiter. Je choisis une « noce bianca », c’est une quatre fromages, et on ajoute à cela une « Figata », plus chère, mais bien garnie : tomate, burratina, jambon de parme affiné 22 mois, roquette, parmigiano reggiano affiné 22 mois. Ca promet !

On patiente avec deux excellents cocktails. C’est aussi la particularité d’Ammazza, vous y trouvez des boissons dignes d’un vrai bar à cocktails. Une chose que j’ai vraiment appréciée : on prend le temps. On commande mais la pizza n’arrive pas en deux minutes chrono. C’est parfois le cas d’adresses aux pizzas très prisées, il faut laisser la table aux autres… Ici non, et c’est tant mieux. Chez Ammazza, pensez toutefois à réserver le weekend !

Cocktails et shot de prosecco

Les pizzas arrivent et là… le bonheur ! Elles sont parfaites, les ingrédients sont savoureux et la pâte moelleuse. J’ai faim en écrivant ces lignes ! Des photos valent mieux que des mots, alors les voici :

Une quatre fromages et une « figata » accompagnée de sa burratina…

Les assiettes retournent donc vides en cuisine et la surprise du chef arrive : une méga part de tiramisù (à partager, quand même..) ! Lui aussi est savoureux, vive le fait maison…

Le meilleur pour la fin ? Vous allez pouvoir déguster ces pizzas vous aussi ! Un concours est en ligne sur mon compte instagram, venez participer et vous régaler…

Arrivederci !

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Laruze », des montres françaises tendances et personnalisables

Faire des collaborations quand on est blogueuse ça arrive souvent, mais cette fois-ci c’est particulier. Pour la première fois je me déplace, je vais rencontrer et discuter avec des personnes qui travaillent pour une belle marque avec des valeurs ! Aujourd’hui je vous parle de Laruze, et je vous explique ce qu’il y a au-delà d’une splendide montre au poignet.

Les bracelets faits en Auvergne et issus de chutes de tissus de grandes maisons

Le made in France c’est très bien, le made in Paris (comme j’y vis) c’est encore mieux ! Les montres Laruze sont assemblées à Paris et les bracelets sont fabriqués en Auvergne. On coche donc les cases qualité et artisanat, mais on ne s’arrête pas là. Il est possible avec Laruze de personnaliser la montre : cadrans et bracelets ! Le petit + qu’on apprécie : certains bracelets sont vegan friendly.

Choisir son bracelet c’est possible, mais aussi son cadran !

J’aime le côté personnalisation et lorsque je suis venue choisir ma montre, ça a été hyper agréable d’essayer les différents cadrans et bracelets ! On repère une couleur, puis finalement une autre nous surprend. La boutique se trouve au 32 rue Saint-Paul dans le Marais, une rue chargée d’histoire pour l’artisanat.

Il est bien sûr possible de faire cette personnalisation en ligne, mais si vous pouvez vous déplacer en boutique c’est encore mieux ! Voici le bracelet et le cadran que j’ai choisi :

Je suis fan !

J’ai opté pour un cadran rose gold et fond noir, ça change et ça se porte très bien avec différentes tenues. C’est tellement dur de choisir, ils sont tous aussi beaux les uns que les autres…

Montres françaises et personnalisables
Les belles boîtes parfaites pour Noël

La bonne nouvelle ? Une surprise arrive très vite sur mon compte à l’occasion du mois de décembre et de Noël et vous pourrez bientôt découvrir les montres Laruze de très près !

A très vite,

Emmy de @emmyzapartca

Mis en avant

« Juste Paris », des soins naturels sur mesure

J’ai reçu il y a peu une proposition originale de la part de Juste Paris, une jeune marque qui propose des shampoings et après shampoings naturels et sur mesure. Ce qui change par rapport à des produits capillaires classiques ? La formule est élaborée en fonction de vous, et surtout en fonction de vos cheveux ! Les produits sont naturels et sains. Le packaging est recyclé et tout est fabriqué en France. Jusque-là, c’est parfait ! Et en pratique ? J’ai testé pour vous et je vous raconte ici mon expérience.

Le diagnostic

Avant de recevoir ces shampoings, il y a plusieurs étapes ! La première concerne la réalisation d’un diagnostic capillaire, qui a pour but de cibler la nature du cheveu, les objectifs des futurs soins ainsi que le parfum. Voici à quoi ressemble la page du diagnostic en trois étapes :

Pour moi : ondulés, fins, secs
Pour moi : volume, anti-frisottis, définition des boucles, brillance, stimuler la croissance, densité, fortifiant, hydratation, nourrissant, réparation, protection thermique
Pour moi : brise marine

Le diagnostic est donc assez précis, je lui reproche toutefois de n’être pas très clair à la deuxième étape : je ne savais pas quand la case était cochée ou quand elle ne l’était pas. De plus, en fonction de votre type de cheveux choisi juste avant, des caches sont pré cochées. Vous pouvez cependant les décocher par la suite et c’est ce que j’ai fait, je voulais vraiment choisir chaque élément ! Mystère résolu après plusieurs essais : quand on clique sur une case, elle devient blanche.

Premier test

Vient ensuite le moment tant attendu, celui de la première utilisation ! L’odeur « Brise marine » se rapproche plutôt pour moi d’une odeur acidulée, qui me fait penser à un bonbon. Pas de gros coup de coeur, je me dis que j’aurais peut-être mieux fait de le choisir sans parfum, c’est encore le mieux. Rien à redire sur l’application. Je laisse poser l’après shampoing plusieurs minutes et il hydrate bien, je n’ai pas eu de mal à me démêler les cheveux ensuite.

Je me sèche ensuite les cheveux et là… un seul mot : impressionnant ! Mes cheveux sont extrêmement doux, mes autres shampoings ne les avaient jamais rendu ainsi. Ils ont aussi clairement gagné en volume. Un autre point très appréciable : les habituels petits frisottis aux deux coins de mon front ont disparu ! Je suis vraiment contente de ce premier résultat.

Le packaging

ll est également possible de choisir la couleur des flacons que nous recevrons ! J’ai choisi des tons bleus pour que cela colle avec le choix de l’odeur. Résultat : le packaging est minimaliste, avec une petite touche de couleur effet aquarelle. J’aime beaucoup. Le flacon est entièrement composé de plastique mais comme dit en intro, ce dernier est recyclé et recyclable. L’idéal serait encore le verre mais ça viendrait augmenter le prix… et ça on en parle après !

Le prix

Là… on parle d’un budget assez élevé. 20€ pour le shampoing et 20€ pour l’après shampoing… Pour une routine à 40€. Ce sont les prix des formats 250ml. Les formats 500ml sont à 34€. La livraison est offerte à partir de 25€. Outch ! Comme les conservateurs de synthèse sont absents des formules, la date à laquelle il faut les finir est assez proche : 04/20 pour moi, donc environ cinq mois. Les produits sont très satisfaisants, c’est donc le seul point négatif selon moi.

On apprécie donc Juste Paris pour sa qualité, son efficacité et son originalité ! Ils ont tout de suite remplacé mes shampoings actuels dans la salle de bain.

À très vite,
Emmy de @emmyzapartca
Mis en avant

« Dans la cuisine », une cuisine moderne et responsable

Il y a quelques temps, j’ai pu découvrir le menu du restaurant « Dans la cuisine », situé dans le 13ème arrondissement. Je m’y suis rendue un jeudi soir et j’y ai rencontré Charles, qui y travaille et qui nous a chaleureusement accueilli. Nous avons été placés dans un coin cosy, près de la baie vitrée. Tout le restaurant est ainsi, il y a donc une très belle vue sur les immeubles autour. Le 13ème arrondissement est un quartier d’affaire, et la nuit les immeubles éclairés donnent une ambiance new-yorkaise que j’aime beaucoup… Et tout cela est donc visible de notre table, le top ! La lumière est aussi très efficace, ni trop tamisée, ni trop forte. La cuisine est ouverte, on voit les plats se préparer et c’est super agréable. Dès notre arrivée, nous repérons les burgers très bien présentés…

La cuisine ouverte
La partie de la salle où nous étions installés et la grande baie vitrée

La carte offre un large choix, avec des mets « français », des burgers, des salades et des desserts variés. À la fin du menu, la provenance des différents ingrédients est disponible. 100% des produits sont éco responsables/bio et français. La carte évolue au fil des saisons. Étant végétarienne, je n’ai pas du tout eu de mal à trouver mon bonheur. Les amateurs de viande apprécieront un choix de viandes bio.

Nous choisissons donc les burgers, qui nous ont tapé dans l’œil à notre arrivée. Je choisis le burger végétarien composé de légumes marinés de saison et de ketchup maison. Nous commandons un peu de vin blanc (Reuilly) qu’on nous laisse le temps de déguster avant l’arrivée des plats. C’est quelque chose que je reproche beaucoup à la plupart des restaurants parisiens : un service rapide et expéditif… Chez « Dans la cuisine » vous prenez le temps, enfin ! Les burgers arrivent et nous ne nous faisons pas prier (après avoir pris quelques photos bien évidemment…). Les burgers sont accompagnés de frites (excellentes), d’un petit ramequin de légumes, d’une salade ainsi que de mayonnaise et ketchup. Les assiettes sont donc complètes. La galette de mon burger végétarien est goûteuse et n’est pas sèche du tout, un régal. Je regrette cependant que le burger soit quasiment exclusivement constitué de celle-ci. Il manque selon moi un peu de crémeux… Pourquoi pas une sauce autre que le ketchup, ou un peu de fromage ? Mais les goûts ne se discutent pas ! J’ai tout de même bien mangé et l’assiette est retournée vide en cuisine.

Mon burger végétarien et sa galette généreuse

Au niveau des desserts, nous avons tenté le thé gourmand. Encore une fois, l’assiette est très complète : glace, crème brûlée, panna cotta, petit brownie, cheesecake, salade de fruit… ça c’est du dessert ! Nous nous sommes évidemment régalés et nous étions très contents de notre choix.

Un thé très gourmand, mention spéciale pour la crème brûlée !

Après avoir profité des fauteuils (très confortables !) et de notre table cosy, il est temps de dire au revoir à « Dans la cuisine » et son équipe chaleureuse. Je remercie Charles de cette invitation et nous partons affronter le froid jusqu’au métro. Une superbe soirée !

Je vous conseille donc de venir tester « Dans la cuisine » le soir pour profiter de son ambiance très appréciable. Le midi, il y a plus de monde car les personnes travaillant dans les immeubles autour y prennent leur déjeuner ! Venez donc le soir pour plus de tranquillité. Les atouts de « Dans la cuisine » sont donc la décoration du restauration et son ambiance, une carte complète et une démarche responsable pour offrir des produits de qualité.

À très vite,

Emmy de @emmyzapartca